Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Contribution à l’étude des métabolites secondaires de : Cupressus atlantica Gaussen, Juniperus thurifera var. africana et Juniperus phoeniciae L

Université Hassan II Mohammedia, Casablanca Maroc (2005)

Contribution à l’étude des métabolites secondaires de : Cupressus atlantica Gaussen, Juniperus thurifera var. africana et Juniperus phoeniciae L

Aitigri, Mohamed

Titre : Contribution à l’étude des métabolites secondaires de : Cupressus atlantica Gaussen, Juniperus thurifera var. africana et Juniperus phoeniciae L

Auteur : Aitigri, Mohamed

Université de soutenance : Université Hassan II Mohammedia, Faculté des Sciences Ben M’Sik, Casablanca

Grade : Doctorat 2005

Résumé
La composition chimique des huiles essentielles obtenues par hydrodistillation du bois, des feuilles et des cônes de Cupressus atlantica Gaussen (Cupressaceae) a été étudiée par couplage CG / SM. Les sesquiterpènes oxygénés constituent le groupe majoritaire de l’huile du bois, avec 45,1% de cedrol. L’huile des feuilles contient une grande quantité de sesquiterpènes avec le germacrène D (13,1%) et le torrèyol (15,9%) comme composé majoritaires. Enfin les hydrocarbures monoterpèniques dont l’alpha pinène (58,7%) sont les prédominant dans l’huile des cônes. Les huiles essentielles extraites des feuilles de Juniperus thurifera var. africana et Juniperus phoeniciae du Maroc ont été analysés par couplage CG / SM. Les composés majoritaires de l’huile de Juniperus thurifera var. africana sont le sabine (18,5%), le terpinen-4-ol (16,9%) et l’alpha pinène (11,8%) ; les composés majoritaires de l’huile de Juniperus phoeniciae sont l’alpha pinène (45,5%) et le delta-3-carene (13,0%). Deux nouveaux acides diterpénique isolés sous forme de leur esters méthyliques, i.e., le 15-hydropéroxy-8α, 12α-épidioxiabiet-13-en-19-oate de méthyle et le 15-hydropéroxy-8α, 14α, 12α, 13α-diepoxiabietan-13-en-19-oate de méthyle, ainsi que deux nouveaux dérivés isovalérates de l’alcool p-méthoxycinnamyle et du linalol-8-yle, ont été isolés des feuilles de Juniperus thurifera var. africana récolté au Maroc. La structure de ces composés a été établie en utilisant les techniques spectroscopiques, dont la RMN 2D. La cytotoxicité de quelques composés a été testée sur cinq cellules cancéreuses.

Mots clés : Curpressaceae, Cupressus atlantica Gaussen, Juniperus thurifera var. africana, Juniperus phoeniciae, Diterpène, Endopèroxyde, Isovalèrate, Activité, Cytotoxique, Huile essentielle, Bois, Feuille, Cône

Présentation (Toubkal)

Page publiée le 4 mars 2009, mise à jour le 3 janvier 2018