Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Accroître l’autonomisation économique pour soutenir l’empowerment des femmes rurales au Mali : étude de deux structures collectives féminines de la région de Koulikoro (l’association « Musow jigitugu-ton » des productrices de farines infantiles de la commune de Toubacoro et l’union « Si yiriwa » des productrices de beurre de Karité du Cercle de Dioïla)

Université Laval (2017)

Accroître l’autonomisation économique pour soutenir l’empowerment des femmes rurales au Mali : étude de deux structures collectives féminines de la région de Koulikoro (l’association « Musow jigitugu-ton » des productrices de farines infantiles de la commune de Toubacoro et l’union « Si yiriwa » des productrices de beurre de Karité du Cercle de Dioïla)

Yattara, Maïmounatou Altini

Titre : Accroître l’autonomisation économique pour soutenir l’empowerment des femmes rurales au Mali : étude de deux structures collectives féminines de la région de Koulikoro (l’association « Musow jigitugu-ton » des productrices de farines infantiles de la commune de Toubacoro et l’union « Si yiriwa » des productrices de beurre de Karité du Cercle de Dioïla)

Auteur : Yattara, Maïmounatou Altini

Université de soutenance : Université Laval

Grade : Maîtrise sur mesure en développement rural intégré Maître ès arts (M.A.) 2017

Résumé
Au Mali, les femmes rurales constituent des actrices incontournables dans la production agricole, secteur sur lequel repose l’économie du pays. Pour un développement inclusif, et partant de la logique que l’autonomisation économique des femmes entrainerait leur empowerment, les centres d’autopromotion ont été mis en place par le gouvernement malien et ses partenaires dans les cercles et les communes afin de mieux promouvoir les femmes rurales. Cette étude a pour objectif de vérifier cette prémisse en saisissant les changements au niveau de l’empowerment des femmes occasionnés par les activités d’autonomisation économique au sein des centres d’autopromotion de l’association Musow jigitugu-ton de Toubacoro et de l’union Si yiriwa de Dioïla. Sur la base d’une démarche qualitative, des entrevues individuelles et des focus group ont été réalisés avec 31 femmes, 1 gestionnaire et 10 responsables des structures partenaires. Les résultats ont montré que les activités des centres favorisent l’autonomisation économique des femmes membres, cependant, des efforts restent à fournir pour une gestion autonome des revenus générés par les femmes afin de mieux maintenir leur autopromotion. Les résultats ont également permis de montrer que l’autonomisation économique est un vecteur de l’empowerment des femmes rurales. Toutefois, ce processus reste très affecté par la domination masculine encore profondément intégrée par les femmes. On retient aussi que les approches des partenaires sont défaillantes et que des mesures doivent être entreprises pour une meilleure intégration du genre dans toutes les actions si l’on veut que les centres d’autopromotion remplissent bien leurs rôles

Mots clés : autonomisation économique des femmes, empowerment des femmes, centre d’autopromotion, femmes rurales, domination masculine.

Présentation

Version intégrale (2,56 Mb)

Page publiée le 17 mars 2019