Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2018 → FERTICHAR - Valorisation des sous-produits de l’industrie oléicole par la production de biochars/hydrochars pour la fertilisation agricole des sols et la préservation de l’environnement

Agence Nationale de la Recherche (ANR 2018)

FERTICHAR - Valorisation des sous-produits de l’industrie oléicole par la production de biochars/hydrochars pour la fertilisation agricole des sols et la préservation de l’environnement

Oléicole Biochar Fertilisation

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : - Valorisation des sous-produits de l’industrie oléicole par la production de biochars/hydrochars pour la fertilisation agricole des sols et la préservation de l’environnement

Région : Méditerranée

Référence projet : ANR-17-ARM2-0009

Date : Début et durée du projet scientifique 2018 - 36 mois

Programme ANR : ERA-Net ARIMNet (ERA-Net ARIMNet) 2017

Présentation
Dans la région méditerranéenne, les huileries produisent de grandes quantités de déchets liquides, appelés communément margines et de déchets solides. Ces deux types de déchets sont très riches en éléments nutritifs et en matières organiques, respectivement. Tirer profit de ces deux déchets en agriculture sans risques pour la santé humaine et également pour l’environnement atténuera significativement les effets négatifs des changements climatiques. Dans ce contexte, récemment, dans le cadre d’une collaboration bien établie entre les partenaires français (IS2M et RITTMO) et tunisien (CERTE), Haddad et al. (2017) a établi une stratégie de valorisation des margines. Cette stratégie comprend une phase d’imprégnation d’une biomasse lignocellulosique (sciure de bois) avec des margines, suivie d’une étape contrôlée de pyrolyse lente. Cette stratégie, innovante et amie de l’environnement a montré qu’il est possible de transformer les margines d’une source de pollution à une source de production de combustibles écologiques et de bio-fertilisants (biochars enrichis en nutriments). FERTICHAR, fera la continuité de ce travail innovant. Son principal objectif sera la valorisation environnementale et agricole des biochars enrichis en nutriments (issus de la pyrolyse lente) et des hydrochars riches en nutriments (issus de la carbonatation hydrothermale) à partir des déchets solides des huileries imprégnés par les margines. FERTICHAR comprend 5 partenaires de quatre pays qui produisent des quantités très élevées d’huile d’olives : l’Espagne (le plus grand producteur au monde), la Grèce, la Tunisie (le plus grand exportateur) et la France. Les jeunes chercheurs impliqués dans ce projet ont des rôles complémentaires et une expertise multidisciplinaire qui couvrent des domaines allant du génie rural, génie des procédés et génie des matériaux. FERTICHAR est le premier projet à développer l’utilisation de chars enrichis en nutriments issus du traitement thermique des déchets solides des huileries imprégnés de margines pour un développement agricole durable et une protection de l’environnement. L’originalité de ce projet est d’adapter une chaîne de traitement complète, basée sur une solution innovante et respectueuse de l’environnement, à un défi environnemental particulier tenant compte des aspects socio-économiques. L’application des chars riches en fertilisants sera effectuée sur une parcelle agricole cultivée d’oliviers (concept d’économie circulaire) et également au laboratoire à différentes échelles (batch, colonne et pot). Ces études permettront d’atteindre les objectifs suivants : a) la préservation des ressources naturelles, b) la séquestration du carbone et l’atténuation des effets de changements climatiques, c) l’augmentation des teneurs en carbone des sols, d) un développement socioéconomique local important grâce à l’implication dynamique des acteurs clés concernés par les secteurs de l’huile d’olives, de l’agriculture et de la protection de l’environnement. La libération des nutriments et la rétention des pesticides par ces chars seront modélisées par un modèle géochimique approprié (PHREEQC) et ses résultats seront confrontés aux mesures expérimentales. FERTICHAR est décliné en 7 paquets de travail (WP). Outre la coordination et le contrôle de qualité (WP1) ainsi que le travail scientifique et technique lié principalement à la caractérisation des déchets solides et liquides des huileries ainsi que des chars produits, la valorisation de agricole et environnementale de ces derniers, un WP séparé a été consacré à l’exploitation, la communication et à la diffusion des principaux résultats obtenus au moyen d’actions et d’outils conviviaux (site web, réseaux sociaux, conférences...). Enfin, l’implémentation de FERTICHAR sera basée sur une collaboration active entre le coordinateur du projet et différentes structures telles que l’équipe des coordinateurs des WPs et un conseil consultatif externe d’experts expérimentés.

Coordinateur : Camelia GHIMBEU (Centre national de la recherche scientifique)

Partenaires  : CERTE Water research and technologies center - CNRS Centre national de la recherche scientifique - HAO Hellenic agricultural organisation - RITTMO AGROENVIRONNEMENT RECH INNOV TRANSF TECHN MAT FERT OR - UBU Universidad de Burgos

Financement Aide de l’ANR : 211 000 euros

Présentation (ANR)

Page publiée le 15 décembre 2019