Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Canada → Influence de Cordyla pinnata sur la fertilité d’un sol ferrugineux tropical et sur le mil et l’arachide dans un système agroforestier traditionnel au Sénégal

Université Laval (1997)

Influence de Cordyla pinnata sur la fertilité d’un sol ferrugineux tropical et sur le mil et l’arachide dans un système agroforestier traditionnel au Sénégal

Samba, Arona Ndiaye Samba

Titre : Influence de Cordyla pinnata sur la fertilité d’un sol ferrugineux tropical et sur le mil et l’arachide dans un système agroforestier traditionnel au Sénégal

Auteur : Samba, Arona Ndiaye Samba

Université de soutenance : Université Laval

Grade : Philosophiae Doctor (Ph.D.) 1997.

Résumé
Les parcs arbods sont des systèmes agroforestiers dans lesquels les ligneux sont associ6 aux cultures. Ces associations entre différents types de végétaux créent des interactions qui peuvent être bénéfiques ou non pour le sol et Ies cultures associées. La biomasse foliaire sèche & Cordyla pinnata estimée dans un parc situ6 dans le sud du Bassin arachidier au Sénégal a été de 337 kg ha-’ ad. L’influence du volume de la cime de l’espike, de l’orientation, de la distance au tronc et de I’aagage sur les proprWs physico-chimiques du sol, Ia teneur en éléments nutritifs et le rendement du mil et de l’arachide a été étudiée. La présence de C. pinnata n’a été associée à aucune modification des propriétés physiques du sol étudiées (texhire, masse volumique apparente et humidité). Les teneurs en C organique, N total, P assimilable, Ca échangeable et la CEC du sol étaient respectivement 57%. 61%,47%, 22% et 15% plus élevées sous le couvert (SC) que hors du couvert (HC) de C. pinnata. Pour toutes les intensités d’élagage confondues, la biomasse des grains de mil a diminué de 18% à SC comparé à HC alors que la biomasse totale (BT) du mil a faiblement (- O,%), mais significativement, diminué à proximité de l’espèce. Par contre, la biomasse des gousses d’arachide a été réduite de 25% à SC par rapport B HC. Sous les arbres non élagués, BT pour l’arachide a augmenté avec la distance (1486 à 2084 et 21 10 g m-3 mais sous les arbres entièrement élagués, BT a diminué avec la distance (2 177 à 1829 et 1787 g m-’). La productivité et la teneur en éléments nutritifs du mil et de l’arachide ont été étudiées en pépinière 1) sur des sols prélevés à différentes distances de C. pinnata et 2) sur des méIanges de sol avec différentes doses de litière (O, 39.78 et 156 kg de litière / t de sol) de C. pinnata. BT pour l’arachide a respectivement été réduite de Il%, 13% et 29% par Ies doses 39,78 et 156 kg / t, par rapport au témoin, alors que BT pour le mil a été multipliée par 17, I,9 et 1 ,S. La teneur en K des feuilles d’arachide a également augmenté avec les apports de litière mais les teneurs en N, P, K et Ca des grains de mil ont été variabIes. L’interception de l’eau de pluie a été étudiée en fonction du volume de la cime, de la distance par rapport à l’arbre et de l’éclairement relatif. Sous la cime de C. pinnata, l’interception de la pluie représentait 22% de la pIuviosit6. La relation entre Ia précipitation brute et l’interception a &té asymptotique et la capacité de stockage de l’espèce a été de 5 mm.

Présentation (GIERSA)

Version intégrale

Page publiée le 10 mars 2009, mise à jour le 30 août 2017