Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Canada → Variabilité génétique de Pisolithus sp. en relation avec le stress hydrique chez Pinus pinaster

Université Laval (1991)

Variabilité génétique de Pisolithus sp. en relation avec le stress hydrique chez Pinus pinaster

Lamhamedi, Mohammed Sghir

Titre : Variabilité génétique de Pisolithus sp. en relation avec le stress hydrique chez Pinus pinaster

Auteur : Lamhamedi, Mohammed Sghir

Université de soutenance : Université Laval

Grade : Doctor of Philosophy (Ph.D.) 1991.

Résumé
Des cultures monocaryotiques et dicaryotiques de Pisolithus sp. issues d’Afrique du Sud ont ete evaluees vis-a-vis de leur capacite a coloniser les racines de Pinus pinaster et de Pinus banksiana, et a stimuler la croissance des semis de Pinus pinaster. La capacite de former des mycorhizes et de favoriser la croissance de Pinus pinaster variait entre et a l’interieur des cultures monocaryotiques et dicaryotiques. Le resultat de croisement entre des cultures monocaryotiques ayant un bon pouvoir de colonisation a permis l’obtention de dicaryons ayatn une forte variation en terme de mycorhization. Cette capacite de formation des mycorhizes parai ssait sous le controle des effets genetiques additifs ou non. Certains monocaryons et dicaryons n’ont pas forme des mycorhizes. La croissance des semis de Pinus pinaster etait fortement stimulee par les dicaryons que par les monocaryons. Des indicateurs physiologiques ont ete mesures sur des semis de Pinus pinaster inocules avec certains dicaryons, et soumis a un stress hydrique suivi d’une periode d’arrosage. Le taux de transpiration, la conductance des stomates et le potentiel hydrique du xyleme variaient entre les dicaryons pendant la periode de secheresse et de reprise. Seuls les semis inocules avec les dicaryons produisant des cordons myceliens ont tolere la secheresse et ont repris rapidement apres arrosage. La croissance des semis et la concentration des differents elements nutritifs etaient aussi differentes entre les dicaryons. En vue de determiner l’influence de l’architecture de la phase extramatricielle sur les relations hydriques des semis de Pinus pinaster, une approche mathematique indirecte, basee sur le calcul du potentiel hydrique a l’interface sol-racine et sur la conductance hydraulique, a ete utilisee. Il s’est avere que l’extension et le diametre des cordons myceliens ont une influence sur le potentiel hydrique a l’interface sol-racine, sur le potentiel du xyleme et sur la conductance hydraulique interne des semis. Ces changements physiologiques indiquent que ces dicaryons ameliorent la survie des plants en conditions de secheresse en ameliorant le statut hydrique du plant. Les resultats de ces travaux pourront etre utilises dans les programmes de reboisement en zones semi-aride et aride. (Abstract shortened by UMI.)

Présentation (BAC)

Page publiée le 10 mars 2009, mise à jour le 7 septembre 2019