Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Isolement et criblage des bactéries solubilisant le phosphate inorganique et étude de leur effet sur la croissance des plantes

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2018)

Isolement et criblage des bactéries solubilisant le phosphate inorganique et étude de leur effet sur la croissance des plantes

Titre : Isolement et criblage des bactéries solubilisant le phosphate inorganique et étude de leur effet sur la croissance des plantes

Auteur : ER-RAOUAN Safae

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Biotechnologie Microbienne 2018

Résumé
L’utilisation des biofertilisants à base des bactéries solubilisatrices du phosphate a largement été étudiée au cours de ces dernières années. La présente étude décrit la démarche d’isolement et de criblage des bactéries solubilisant le phosphate inorganique ainsi que l’étude de leur effet sur la croissance des plantes. Le but de ce travail est également la formulation d’un phosphocompost à base d’un consortium bactérien et de la boue phosphatée, issue des stations industrielles appartenant à l’office chérifien du phosphate au Maroc (OCP). L’isolement des BSP a été réalisé à partir du sol rhizosphérique et des excréments animaux. La capacité des isolats étudiés à solubiliser le P tricalcique a été évaluée qualitativement et quantitativement ainsi que leur pouvoir de fixation de l’azote atmosphérique et de production des sidérophores, de l’AIA, de l’HCN et de l’ammoniaque. Les isolats performants ont été sélectionnés et leurs capacités à solubiliser la boue et la roche phosphatées ont été déterminées. Les activités enzymatiques cellulase, pectinase, chitinase et amylase ont été mises en évidence chez les meilleurs isolats sélectionnés. Ces deniers ont été testés in vitro pour la détection d’antagonisme et in vivo pour étudier leur capacité à améliorer la croissance de deux variétés de plantes : Phaseolus vulgaris (Haricot) et Solanum lycopersicum (Tomate). Par ailleurs, l’effet de la boue phosphatée sur la germination de Solanum lycopersicum et sur la croissance de Phaseolus vulgaris a été aussi étudié. Trente deux isolats, possédant un indice de solubilisation supérieur à 1.5, ont été retenus. Seize isolats se sont avérés capables de produire des sidérophores, tandis que seulement quatre, sont producteurs de HCN. La capacité de production de la phytohormone AIA et de NH3 a été détectée chez 16 et 19 isolats respectivement. La solubilisation de la boue et de la roche phosphatées a été détectée chez la majorité des BSP étudiées. Sur la base des critères cités précédemment (présence des activités enzymatiques, fixation de l’azote atmosphérique, production des sidérophores, de l’AIA, de l’ammoniaque, absence d’antagonisme et la solubilisation de la roche et la boue phosphatées), un consortium de six isolats BSP a été sélectionné. Ce consortium améliore significativement la croissance de Phaseolus vulgaris. L’effet de la boue phosphatée sur la germination de Solanum lycopersicum et la croissance de Phaseolus vulgaris a été significativement montré.

Mots clés : activités enzymatiques, AIA, boue phosphatée, BSP, PGPR, phosphate inorganique, phosphocompost, sidérophores, solubilisation

Présentation

Page publiée le 3 mars 2019