Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Analyse physico-chimique et évaluation de l’activité antioxydante et antimicrobienne de quelques miels Marocains

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2018)

Analyse physico-chimique et évaluation de l’activité antioxydante et antimicrobienne de quelques miels Marocains

SEGHIOUER Farhati

Titre : Analyse physico-chimique et évaluation de l’activité antioxydante et antimicrobienne de quelques miels Marocains

Auteur : SEGHIOUER Farhati

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Gestion et Conservation de la Biodiversité 2018

Résumé
Dans le présent travail, six échantillons de miel collectés des régions différentes sont étudiés. Il s’agit du miel de Romarin, du miel d’Eucalyptus, du miel de Jujubier, du miel de Thym, du miel Polyfloral et du miel d’Euphorbe. L’analyse des paramètres physico-chimiques des miels étudiés, montre un pH acide de 4,29 à 4,63. La conductivité électrique varie de 0,1029 à 0,565 mS / cm, la teneur en eau varie de 16 à 18,6%, et L’intensité des couleurs (ABS450) montre des valeurs allant de 264 mAU jusqu’à 431 mAU. Ces caractéristiques sont fréquemment utilisées comme indicateurs de la qualité du miel, et ayant une grande influence sur ses propriétés organoleptiques. Ces miels sont analysés pour leur teneur en composés phénoliques et testés pour leur activité antioxydante et antimicrobienne. Les contenus en polyphénols totaux sont déterminés par la méthode de Folin-Ciocalteu et les teneurs en flavonoïdes par la méthode de trichlorure d’aluminium (AlCl3). Les concentrations des phénols totaux des miels étudiés oscillent entre 28,6 et 474,23 mg d’EAG / 100g de miel, alors que les teneurs en flavonoïdes s’étendent entre 0,11 et 1,7 mg EQ/100g. L’activité antioxydante est évaluée par deux méthodes ; le piégeage du radical libre DPPH et la réduction du fer par le test FRAP. L’évaluation quantitative de l’effet antioxydant par DPPH et par test FRAP a montré que l’échantillon M5 est le plus actif, IC50 = 0,009 mg/ml et 2,3 mg EAG / 100 g, respectivement. Les tests de l’activité antimicrobienne du miel par la technique de diffusion sur puits et la technique de micro-dilution ont montré que S. aureus est la souche la plus sensible avec un diamètre des zones d’inhibitions allant de 7,67 à 18,33 mm. A travers nos résultats, il apparaît clairement que l’échantillon M5 provenant de la région du Gharb est riche en composés phénoliques et présente une meilleure activité antioxydante et antimicrobienne par rapport aux autres échantillons étudiés. Nous avons trouvé une corrélation positive très élevée entre les flavonoïdes, le pouvoir antiradicalaire par DPPH (r = 0,85) et antioxydant par le FRAP (r = 0,96) alors que cette corrélation est moins élevée entre les polyphénols, les flavonoïdes et la couleur, r = 0,52 et r = 0,72 respectivement.

Mots clés : activité antimicrobienne, activité antioxydante, analyses physicochimiques, Maroc, miels

Présentation

Page publiée le 4 mars 2019