Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → La lutte biologique contre deux ennemis de l’abeille domestique « Apis mellifera » : la grande fausse teigne « Galleria mellonella » et l’ectoparasite « Varroa destructor »

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2018)

La lutte biologique contre deux ennemis de l’abeille domestique « Apis mellifera » : la grande fausse teigne « Galleria mellonella » et l’ectoparasite « Varroa destructor »

TOUZANI Mohammed

Titre : La lutte biologique contre deux ennemis de l’abeille domestique « Apis mellifera » : la grande fausse teigne « Galleria mellonella » et l’ectoparasite « Varroa destructor »

Auteur : TOUZANI Mohammed

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Gestion et Conservation de la Biodiversité

Résumé
L’abeille domestique « Apis mellifera » est un insecte qui présente une grande importance dans l’équilibre des écosystèmes par son activité polinisatrice. De même, elle constitue une source de revenus par sa capacité de production de miel et d’autres produits de la ruche. Plusieurs problèmes de différentes natures menacent la vie et la stabilité des abeilles dont les plus importants sont les pathologies apicoles notamment la varroase et la fausse teigne. La lutte conventionnelle contre ces deux fléaux repose essentiellement sur l’utilisation des produits chimiques. Ceux-ci présentent plusieurs inconvénients. D’abord, aucun traitement n’est efficace à 100 %. Ces substances peuvent aussi induire une résistance chez les agents pathogènes. En plus, certains résidus s’accumulent dans les produits de la ruche et persistent pendant une longue période. Ce qui peut poser de sérieux problèmes d’intoxication aussi bien pour l’abeille que pour l’homme. Notre travail de recherche consiste dans un premier temps à évaluer l’efficacité d’un biopesticide dénommé NPP® dans la lutte contre la fausse teigne pendant ses différents stades de développement et dans la conservation de la cire bâtis en stock. Dans un deuxième temps nous avons suivi la chute naturelle du varroa pendant trois mois au niveau des ruches d’abeilles et nous avons testé l’activité acaricide d’un bioproduit à base des huiles essentielles contre ce parasite. Les résultats que nous avons obtenus ont montré une efficacité remarquable des deux produits testés dans la lutte contre ces deux fléaux.

Mots clés : Apis mellifera intermissa, biopesticide, Fausse teigne, Galleria mellonella, huiles essentielles, lutte biologique, Varroa destructor, varroase

Présentation

Page publiée le 2 mars 2019