Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2000 → PROJET D’AMENAGEMENT ET DE PROTECTION DES MASSIFS FORESTIERS DE LA PROVINCE D’IFRANE

2000

PROJET D’AMENAGEMENT ET DE PROTECTION DES MASSIFS FORESTIERS DE LA PROVINCE D’IFRANE

Maroc

Agence Française de Développement (AFD)

Titre : PROJET D’AMENAGEMENT ET DE PROTECTION DES MASSIFS FORESTIERS DE LA PROVINCE D’IFRANE

Pays : Maroc
Secteur d’intervention  : Environnement et ressources naturelles
Bénéficiaire  : ROYAUME DU MAROC
Date réelle d’octroi du projet  : 10/02/2000

Finalité et objectif
Le projet doit contribuer à la conservation, à la bonne gestion et à la mise en valeur des massifs agroforestiers de la province d’Ifrane, qui constituent une ressource économique des collectivités locales et des populations, et jouent un rôle fondamental dans la protection des sols, la régulation des eaux et la préservation de la biodiversité.

Descriptif du projet
Les activités prévues sont organisées en composantes techniques (forêt et bois de chauffe, parcours pastoraux, gestion de la biodiversité, activités agricoles) qui seront mises en oeuvre de manière intégrée dans quatre zones d’intervention comprenant à la fois des espaces forestiers, des parcours d’élevage et des zones agricoles, et suivant une démarche par étapes qui est spécifique au projet (enquêtes participatives, inventaire des droits et des responsabilités, contrats de gestion, puis enfin réalisation des programmes d’investissement).

1. La composante « Forêt et bois de chauffe » vise une gestion concertée du domaine forestier par l’élaboration de plans d’aménagement en liaison étroite avec les usagers. Elle comprend des opérations sylvicoles (régénération, reboisement), des infrastructures forestières (pistes, pare-feux) et des actions de recherche-développement, notamment autour de la problématique du bois de chauffe (étude de la filière, diffusion de foyers améliorés, plantations familiales),
2. La composante « Parcours pastoraux » prévoit, outre l’aménagement de pâturages extensifs (points d’eau, régénération et ensemencement), des mesures d’intensification de la production (suivi sanitaire et alimentaire des troupeaux),
3. La composante « Gestion de la biodiversité » repose sur la mise en place d’un parc national au sein de la zone du projet, la réalisation d’études sur la biodiversité et le développement de l’écotourisme,
4. La composante « Activités agricoles » (les usagers de la forêt et des parcours sont aussi des agriculteurs) comprend la réalisation de pistes, de périmètres irrigués, d’aménagements en zones de cultures pluviales (épierrage, protection des sols) et des actions de développement agricole comme la promotion de l’arboriculture fruitière.

Informations financières
Montant global du projet : 20 253 000,00 €
Financement : 9 000 000,00 €
Forme de concours : Prêt

AFD (Agence Française de Développement)

Page publiée le 22 février 2004, mise à jour le 2 juillet 2018