Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1988 → CONTRIBUTION A L’ESTIMATION DES PRECIPITATIONS AU SAHEL PAR L’IMAGERIE SATELLITAIRE

Université de Clermont Ferrand 2 (1988)

CONTRIBUTION A L’ESTIMATION DES PRECIPITATIONS AU SAHEL PAR L’IMAGERIE SATELLITAIRE

Thiao, Wassila

Titre : CONTRIBUTION A L’ESTIMATION DES PRECIPITATIONS AU SAHEL PAR L’IMAGERIE SATELLITAIRE

TOWARDS THE ESTIMATION OF PRECIPITATION OVER THE SAHEL BELT FROM SATELLITE IMAGERY

Auteur : Thiao, Wassila

Université de soutenance : Clermont Ferrand 2

Grade : Doctorat : DOCTORAT INGENIEUR : TERRE, OCEAN, ESPACE : 1988

Résumé
LA POSSIBILITE D’ESTIMER LES PRECIPITATIONS AU-DESSUS DU SAHEL A UNE ECHELLE TEMPORELLE FINE A ETE ETUDIEE. DANS UNE PREMIERE PHASE, UNE ANALYSE DE QUELQUES JOURS DE L’ETE 1979, PENDANT LESQUELS NOUS DISPOSIONS DE MESURES PLUVIOMETRIQUES JOURNALIERES SUR L’ENSEMBLE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST A ETE MENEE. LES PREMIERS RESULTATS ONT MONTRE QUE, POUR ESTIMER LES PRECIPITATIONS A DES ECHELLES TEMPORELLES FINES (LA JOURNEE), IL FALLAIT SUIVRE CHAQUE EVENEMENT PRECIPITANT, CAR LES PRECIPITATIONS EN AFRIQUE DE L’OUEST SONT EN MAJEURE PARTIE DUES A DES LIGNES DE GRAIN SE DEPLACANT D’EST EN OUEST. DANS UNE DEUXIEME PHASE, NOUS AVONS TRAVAILLE SUR L’IMAGERIE METEOSAT DE JUIN ET JUILLET 1986, ARCHIVEE A L’ESA. POUR LA MEME PERIODE, NOUS AVONS COLLECTE LES RELEVES PLUVIOMETRIQUES A 300 STATIONS (TCHAD, NIGER, BURKINA-FASO, MALI, SENEGAL ET MAURITANIE). L’EVOLUTION DE 121 AMAS NUAGEUX A ETE SUIVIE DEPUIS LEUR FORMATION (C’EST-A-DIRE LORSQUE LEUR SIGNATURE SUR L’IMAGE INFRAROUGE INDIQUE UNE EXTENSION VERTICALE AU-DESSUS DE L’ISOTHERME -40**(O)C) JUSQU’A LEUR DISSIPATION. UN INDICE DE CONVECTION DEFINI COMME LA SOMME CUMULEE DES PIXELS DEPASSANT LE SEUIL CRITIQUE DE -40**(O)C PAR INCREMENT UNITAIRE DU COMPTE IR, A ETE DETERMINE POUR CHAQUE EVENEMENT A UNE CADENCE HORAIRE. NE DISPOSANT QUE DE PRECIPITATIONS JOURNALIERES, UN MODELE DE REPARTITION TEMPORELLE DES PRECIPITATIONS A ETE DEFINI : A UNE STATION, LA MONTANT HORAIRE DES PLUIES A L’HEURE H+1 EST EGAL A LA MOITIE DU MONTANT A L’HEURE H. POUR 17 AMAS, UNE CORRESPONDANCE ENTRE L’INDICE DE CONVECTION ET LES PLUIES HORAIRES A PU ETRE ETABLIE. POUR CES EVENEMENTS, LES PRECIPITATIONS ONT ETE REGRESSEES SUR L’INDICE DE CONVECTION ET SA VARIATION TEMPORELLE. LES RESULTATS INDIQUENT QU’AUCUNE LOI UNIVERSELLE N’EXISTE, MAIS QU’UNE ESTIMATION POURRAIT ETRE DEDUITE A PARTIR DE L’INDICE DE CONVECTION SI L’ON DISPOSE D’UNE CALIBRATION A L’AIDE DE PLUVIOGRAPHES SUR UN CERTAIN NOMBRE DE TRANCHES HORAIRES. CES RESULTATS MONTRENT QUE L’ESTIMATION DES PRECIPITATIONS PROVOQUEES AU SAHEL PAR LES EVENEMENTS INDIVIDUELS EST POSSIBLE EN COMBINANT DES DONNEES DE TELEDETECTION ET DES DONNEES CONVENTIONNELLES

Mots clés : AFRIQUE - PRECIPITATION - PLUIE - TELEDETECTION - OBSERVATION PAR SATELLITE - SAHEL - PLUVIOMETRIE - AFRIQUE OUEST

Présentation (SUDOC-ABES)

Version intégrale (SIST Sénégal)

Page publiée le 20 mars 2009, mise à jour le 12 juillet 2017