Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1989 → BIOGEOGRAPHIE ET STRUCTURE DES PEUPLEMENTS DE POISSONS D’EAU DOUCE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST : APPROCHES QUANTITATIVES

Université de Paris 7 (1989)

BIOGEOGRAPHIE ET STRUCTURE DES PEUPLEMENTS DE POISSONS D’EAU DOUCE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST : APPROCHES QUANTITATIVES

HUGUENY, BERNARD

Titre : BIOGEOGRAPHIE ET STRUCTURE DES PEUPLEMENTS DE POISSONS D’EAU DOUCE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST : APPROCHES QUANTITATIVES

BIOGEOGRAPHY AND COMMUNITY STRUCTURE OF WEST AFRICAN FRESHWATER FISHES : QUANTITATIVE APPROACHES

Auteur : HUGUENY, BERNARD.

Université de soutenance : Université Paris 7

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : 1989

Résumé
En faisant appel à trois principaux domaines de l’écologie théorique (biogéographie insulaire, zones refuges forestières et river continuum concept) et a l’aide d’outils statistiques et quantitatifs, une étude de la biogéographie et de la structure des peuplements de poissons d’eau douce d’Afrique de l’ouest a été entreprise, afin de rechercher certaines lois générales de leur organisation. L’étude a été faite a trois niveaux de perception géographique emboites. Au premier niveau (Afrique de l’ouest dans son ensemble), on s’est intéresse a la richesse spécifique des fleuves, a la délimitation de régions biogéographiques et a la mise en évidence de centres d’endémisme. Les résultats sont discutes en fonction de la biogéographie insulaire et de l’histoire climatique de l’Afrique au cours du pléistocène. Dans un contexte de biogéographie insulaire, les études réalisées au second niveau de perception géographique (région sahélo-soudanienne) sont centrées sur le rôle des processus d’immigration et d’extinction dans la mise en place des peuplements. Dans le niandan (affluent du haut Niger), troisième niveau de perception géographique, les études ont porte essentiellement sur la modification de la richesse et de la composition (spécifique et trophique) des peuplements selon la taille de la rivière et selon les caractéristiques locales du milieu (nature du substrat et vitesse du courant). Les caractéristiques de la zonation longitudinale mise en évidence sont discutées en fonction du river continuum concept

Mots clés : POISSONS D’EAU DOUCE - PEUPLEMENTS - AFRIQUE DE L’OUEST - BIOGEOGRAPHIE INSULAIRE - ZONES REFUGES QUATERNAIRES - RIVER CONTINUUM CONCEPT - MODELES NULS - ANALYSES MULTIVARIEES

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 20 mars 2009, mise à jour le 22 janvier 2018