Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1989 → CONTRIBUTION A L’ETUDE DE LA DYNAMIQUE DES POPULATIONS DE SESAMIA CALAMISTIS HMPS (LEPIDOPTERA-NOCTUIDAE) AU MALI : RELATIONS TROPHIQUES AVEC SES PLANTES -HOTES CULTIVEES

Université de Paris 6 (1989)

CONTRIBUTION A L’ETUDE DE LA DYNAMIQUE DES POPULATIONS DE SESAMIA CALAMISTIS HMPS (LEPIDOPTERA-NOCTUIDAE) AU MALI : RELATIONS TROPHIQUES AVEC SES PLANTES -HOTES CULTIVEES

HAMADOUN, ABDOULAYE

Titre : CONTRIBUTION A L’ETUDE DE LA DYNAMIQUE DES POPULATIONS DE SESAMIA CALAMISTIS HMPS (LEPIDOPTERA-NOCTUIDAE) AU MALI : RELATIONS TROPHIQUES AVEC SES PLANTES -HOTES CULTIVEES

POPULATIONS DYNAMICS AND TROPHIC RELATIONSHIP OF SESAMIA CALAMISTIS HMPS (LEPIDOPTERA-NOCTUIDAE) IN MALI

Auteur : HAMADOUN, ABDOULAYE.

Université de soutenance : Université Paris 6

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : 1989

Résumé
LA DYNAMIQUE DES POPULATIONS DE S. CALAMISTIS ET LES DEGATS QU’IL PROVOQUE SUR LES PRINCIPALES CULTURES DU MALI ONT ETE ETUDIES A KOGONI. DES VARIATIONS IMPORTANTES DES POPULATIONS LARVAIRES SONT OBSERVEES EN FONCTION DE L’ESPECE CULTIVEE, DE LA VARIETE, DU STADE PHENOLOGIQUE EN 1986 ET 1987. LES PERIODES DE VOLS LES PLUS IMPORTANTS SE SITUENT : DE FIN JUILLET A DEBUT AOUT, EN DEUXIEME QUINZAINE DE SEPTEMBRE ET D’OCTOBRE. LES PERTES DE RENDEMENT SONT FAIBLES SUR LE MIL ET LE SORGHO, TANDIS QU’ELLES SONT ELEVEES SUR LE MAIS. LES ANALYSES BIOCHIMIQUES DES GRAINS DES PLANTES HOTES ONT REVELE DES TENEURS EN COMPOSES GLUCIDIQUES ET AZOTES VARIABLES SUIVANT L’ESPECE ET MEME LA VARIETE CULTIVEES. L’EVALUATION DE DIVERS FACTEURS MORPHOMETRIQUES ET BIOLOGIQUES ONT MONTRE QUE LES TIGES DE MAIS SONT PLUS FAVORABLES AUX CHENILLES QUE CELLES DU MIL OU DU SORGHO OU DU MILIEU MERIDIQUE. PAR COMPLEMENTATION DE LA CYSTEINE AU MILIEU MERIDIQUE, DES EFFETS POSITIFS ONT ETE OBSERVES SUR CERTAINS PARAMETRES DU RAVAGEUR ALORS QUE SUR D’AUTRES, ILS SONT NULS. LES PRINCIPALES ENZYMES REVELEES CHEZ LES CHENILLES DE 5EME STADE, ELEVEES SUR MILIEU MERIDIQUE SONT L’INVERTASE, LE MALTASE ET DANS UNE MOINDRE MESURE L’AMYLASE

Mots clés : SESAMIA CALAMISTIS - DYNAMIQUE DES POPULATIONS - DEGATS - MALI - ANALYSES BIOCHIMIQUES - ELEVAGE - CYSTEINE - OSIDASES

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 20 mars 2009, mise à jour le 22 janvier 2018