Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Terres et bases de subsistance pour les familles de paysans (Sénégal)

2018

Terres et bases de subsistance pour les familles de paysans (Sénégal)

Sénégal

Entraide Protestante Suisse (EPER)

Titre : Terres et bases de subsistance pour les familles de paysans (Sénégal)

Pays : Sénégal

Date : 2018

N° de projet EPER : 376.400

Objectifs
Le programme pays de l’EPER pour 2016-2020 met d’une part l’accent sur l’accès à la terre : la population doit être intégrée dans la conception des réformes administratives actuelles axées sur les droits fonciers. La deuxième priorité se concentresur la reconstruction et la préservation des ressources naturelles, la gestion durable et l’amélioration des revenus des familles de petits paysans et d’éleveurs. L’EPER et ses organisations partenaires locales sont présentes dans la région du Ferlo, au nord-est du pays, dans la zone côtière (Niayes, Petite Côte) et dans le delta du Saloum. Ensemble, elles aident la population locale à atteindre les objectifs suivants : • garantir l’accès à la terre afin de pouvoir produire en assurant sa subsistance • reconstituer et préserver les ressources naturelles afin de garantir les conditions de subsistance des générations à venir • obtenir une production de qualité et des prix équitables sur le marché.

Activités
Pour atteindre ces objectifs, les activités ci-après sont prévues : • soutien aux familles de paysans au moment de constituer leurs dossiers pour obtenir un titre foncier officiel • formations continues, information et sensibilisation sur les questions foncières et la législation, plaidoyer, lobbying auprès des acteurs politiques afin que les demandes des familles de petits paysans et d’éleveurs soient intégrées au processus de réforme foncière • conseil et soutien aux groupes de femmes dans la fabrication de beurre clarifié, l’élevage de petit bétail et la transformation de produits de la mer, conseil aux familles de paysans pour la production de fruits et légumes et l’accès au marché, production de semences locales de légumes et conservation des semences • alphabétisation et formations continues consacrées à différents thèmes : renforcement des communautés, promotion et consolidation des organisations de base des villages, des groupes de femmes et des représentants des communes, prévention et gestion des conflits • reconstitution, protection et gestion des ressources, négociation et signature de conventions locales d’utilisation entre les différents groupes d’intérêt.

Bénéficiaires  : Familles et groupes de femmes de quatre régions, qui vivent de la production et de la vente de fruits et de légumes, de l’élevage et des fruits de mer.

Budget 2018 : CHF 1 359 800.–

Présentation : HEKS/EPER

Page publiée le 18 septembre 2019