Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Amélioration des conditions d’accès à l’eau pour 10 communes rurales

2016

Amélioration des conditions d’accès à l’eau pour 10 communes rurales

Burkina Faso

Titre : Amélioration des conditions d’accès à l’eau pour 10 communes rurales

Pays : Burkina Faso

Lieu : * BARSALOGHO et NAMISSIGUIMA dans la province de KAYA * ANDEMTENGA et POUYTENGA dans la province de KOUPÉLA * BERE et GOGO dans la province de MANGA* KOUBRI et GAONGO dans la province d’OUAGADOUGOU * BITTOU et TENKODOGO dans la province de TENKODOGO.

Dates : 2016 : 36 mois

Partenaires : 3M Montpellier AE Rhône Méditerranée Corse Lyon CD 34 Montpellier Région Languedoc-Roussillon Montpellier Secours catholique Caritas France - Délégation de l’Hérault Montpellier SMGC Castelnau le Lez

Objectifs
Ce projet porté par le secours catholique, vise sur une durée de 3 ans (2016 - 2018), à renforcer les capacités de 10 communes - réparties sur cinq provinces du Burkina Faso - dans la maîtrise d’ouvrage des services d’adduction d’eau et d’assainissement. Dans sa globalité, le projet prévoit :
- de réaliser et réhabiliter des points d’eau ainsi que des ouvrages d’assainissement,
- de conduire des actions de formation à la gestion de l’eau et à l’hygiène,
- d’accompagner les populations bénéficiaires et les autorités communales pour l’appropriation et la pérennisation des équipements.

Descriptif
Le programme triennal d’intervention proposé se déroule sur 3 volets : l’accès à l’eau, l’assainissement et la formation.
Globalement, sur 3 ans, le dispositif vise :
* Concernant l’eau potable, la réalisation de 20 nouveaux forages et la réhabilitation de 60 forages existants. Ces forages auront une profondeur moyenne de 50m. Ils sont équipés de tubes PVC crépinés en profondeur et de tubes PVC pleins en hauteur. Une superstructure est aménagée pour garantir l’hygiène. Elle est composée d’une clôture autour de la pompe de murets (400 x 70 cm), d’une rigole en béton pour drainer les eaux vers un abreuvoir pour le bétail. En aval de l’abreuvoir un puits perdu d’une profondeur de 2M et recouvert d’une dalle en béton reçoit l’eau croupie de l’abreuvoir. Chaque nouveau forage sera équipé d’une pompe manuelle de marque INDIA mark II, fabriquée au Burkina Faso, dont les pièces détachées sont immédiatement disponibles. Le projet prévoit la mise en place d’un prix de l’eau afin de couvrir les frais d’exploitation et de provisionner un budget dédié aux réparations éventuelles des ouvrages. Enfin, le projet vise également à améliorer le couvert végétal dans les zones d’accès à l’eau, des campagnes de reboisement seront lancées autour de 132 points d’eau.
* Concernant l’assainissement, la réalisation de 1 000 latrines familiales. Le modèle de latrine "SAMPLAT", largement utilisé, simple et réplicable, a été retenu.
* Concernant les formations, plusieurs publics sont ciblés. Les habitants : s’agissant des pratiques de l’hygiène, de l’assainissement. Les associations d’usagers : s’agissant du fonctionnement des points d’eau. Des artisans massons : s’agissant de la construction des ouvrages et de leur entretien. Des responsables communaux : s’agissant du droit de l’eau, de la méthode ATPC (assainissement total piloté par la communauté), de la gouvernance locale.

L’essentiel des travaux (forages et latrines) sera réalisé sur les deux premières années du programme. La troisième année permettra de finaliser les actions de formation et de sensibilisation

Budget global : 1.136.747 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 13 septembre 2019