Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2018 → Projet de renforcement de la productivité des exploitations agropastorales familiales et résilience (RePER) Tchad

2018

Projet de renforcement de la productivité des exploitations agropastorales familiales et résilience (RePER) Tchad

Tchad

Titre : Projet de renforcement de la productivité des exploitations agropastorales familiales et résilience (RePER) Tchad

Strengthening Productivity and Resilience of Agropastoral family Farms Project

Pays : Tchad

Date d’approbation : 13 September 2018
Durée : 2018-2024

Institution : International Fund for Agricultural Development (IFAD)

Zone d’intervention et Groupes cibles
Le RePER interviendra dans la zone sahélienne du Tchad, et principalement dans dix départements des cinq régions suivantes : Guéra, Batha, Hadjer Lamis, Chari Baguirmi et Salamat. Il sera mis en œuvre dans chacun des six départements actuellement couverts par le PARSAT en complémentarité avec ce dernier, et dans quatre nouveaux départements des régions du Chari Baguirmi (département de Baguirmi), du Batha (Batha Ouest et Batha Est) et du Salamat (département d’Aboudeya).
Ces zones ont été choisies en accord avec le Gouvernement tchadien sur la base des critères suivants : i) l’incidence de la pauvreté ; ii) la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle ; iii) la vulnérabilité des systèmes d’exploitations agropastorales familiales aux changements climatiques ; iv) le potentiel agricole ; et v) la possibilité de concentrer plusieurs types d’interventions (production, stockage/conservation/transformation, commercialisation).
Les exploitations agropastorales familiales sédentaires constituent le groupe cible prioritaire du RePER (à l’exception du volet vaccination des petits ruminants, qui touchera tous les ménages propriétaires d’animaux). Le RePER cible au total 208 500 ménages (1 084 200 personnes), soit 51% des 378 947 ménages sédentaires estimés dans les dix départements. Cependant, le nombre de bénéficiaires attendu dans les dix départements de concentration est estimé à 146 000 ménages (plus de 750 000 personnes), soit une moyenne de 36% de la population sédentaire totale, qui est estimée à 2 115 998 personnes réunies au sein de 378 947 ménages sédentaires.

Objectifs de développement du projet
L’objectif global du RePER est d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que les revenus des ménages ruraux vivant dans la zone du projet. Son objectif de développement est l’amélioration de la performance et de la résilience des exploitations agropastorales familiales ciblées. Cet objectif de développement sera atteint par la voie des effets suivants : i) réduction des risques productifs et augmentation de la productivité des exploitations agropastorales familiales ; et ii) amélioration de l’organisation des exploitations agropastorales familiales et de l’appui qui leur est apporté
. Les indicateurs d’impact sont les suivants : i) nombre de personnes dont la situation économique a évolué du point de vue des revenus, de la diversité alimentaire ou de la nutrition ; ii) nombre de personnes dont la résilience s’est renforcée (au moins 40%) ; iii) nombre de personnes et de ménages bénéficiant des services promus et/ou soutenus par le projet ; et iv) nombre de personnes dont l’accès au marché s’est amélioré.

Informations financières
Coût total du projet : US$ 95.50 milion
Co-financement : Green Climate Fund US$ 20.00 milion

Présentation : IFAD

Final project design report (pdf)

Page publiée le 14 juin 2019