Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tunisie → Etude de faisabilité pour la réutilisation des eaux traitées dans l’agriculture tunisienne

2017

Etude de faisabilité pour la réutilisation des eaux traitées dans l’agriculture tunisienne

Tunisie

Titre : Etude de faisabilité pour la réutilisation des eaux traitées dans l’agriculture tunisienne

Pays : Tunisie

Lieu : Mahdia (Mahdia / Melloulèche)

Dates : 2017 : 12 mois

Partenaires : AE Rhône Méditerranée Corse Lyon AFD Paris € IME Marseille

Contexte _En Tunisie, l’office national de l’assainissement (ONAS) pilote le programme de construction et réhabilitation des des stations d’épurations, grâce à un appui des bailleurs de fonds internationaux. En parallèle, une démarche de modernisation des périmètres irrigués est engagée par le ministère de l’agriculture. Cette action est soutenue par les groupements de développement agricoles (GDA) et la direction du génie rural des eaux et de l’environnement. Dans ce contexte il parait opportun d’engager un programme de réflexion et d’action de réutilisation des eaux traitées sur les périmètres irrigués tunisiens, afin d’en assurer le développement et d’en faire progresser l’optimisation. L’institut Méditerranéen de l’Eau (IME), ONG de mise en réseau des acteurs de l’eau du bassin méditerranéen, comprenant l’ONAS, la société du Canal de Provence (SCP) et la société des eaux de Marseille (SEM), propose le développement de deux projets pilotes de réutilisation des eaux usées traitées dans la région de Mahdia et de Sousse Sud.

Descriptif _ L’institut Méditerranéen de l’Eau (IME) propose le développement de deux projets pilotes de réutilisation des eaux usées traitées, installés sur deux sites parmi quatre présélectionnés.
La première phase du programme, objet de la demande, concerne : - une tranche ferme avec la réalisation d’études de faisabilité et d’un avant projet sommaire sur les 2 sites préconisés,- une tranche optionnelle avec une intervention sur les deux autres sites sous forme d’expertise techniques thématiques.
A l’issue de l’étude, une seconde phase du programme assurera la mise en oeuvre des pilotes

Budget global : 296.700 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 3 juin 2019