Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Danemark → Fostering locality in global value chains : Potential of small-scale milk processors to increase local milk sourcing, create employment and reduce milk powder imports in Burkina Faso

Université of Copenhagen (2017)

Fostering locality in global value chains : Potential of small-scale milk processors to increase local milk sourcing, create employment and reduce milk powder imports in Burkina Faso

Orasmaa Tuuli.

Titre : Fostering locality in global value chains : Potential of small-scale milk processors to increase local milk sourcing, create employment and reduce milk powder imports in Burkina Faso

Auteur : Orasmaa Tuuli.

Etablissement de soutenance : Université of Copenhagen

Grade : Master Thesis : Agricultural development 2017

Résumé
Le lait en poudre importé est devenu une matière première essentielle de la filière lait dans les villes d’Afrique de l’Ouest, où le lait local reste peu consommé. Au Burkina Faso, deux tendances politiques ont émergé pour augmenter la valorisation du lait local : l’une qui promeut la transformation du lait à l’échelle industrielle, et l’autre qui cherche à appuyer les petites unités de transformation, les "minilaiteries". Cette étude s’interroge sur le potentiel des minilaiteries de collecter plus de lait local à l’avenir, et les impacts qu’une telle augmentation pourrait avoir sur l’emploi local et sur les importations du lait en poudre. Les données ont été collectées et analysées avec des méthodes à la fois quantitatives et qualitatives : des enquêtes auprès de 39 minilaiteries à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou, trois études de cas, et des entretiens avec d’autres acteurs de la filière, des tests statistiques et de l’analyse qualitative des entretiens. Les résultats indiquent qu’à Bobo-Dioulasso, le lait local ne représente que 11 % des produits laitiers transformés dans les minilaiteries, le reste étant issus du lait en poudre. Le potentiel d’accroître le volume actuel est très limité sans appui aux acteurs de la filière. Ceci est dû aux défis liés à la collecte du lait local (p.ex. une moindre rentabilité du lait local comparé au lait en poudre pendant la saison sèche) ou liés au micro-entrepreneuriat dans son ensemble (p.ex. l’insécurité économique). Augmenter la collecte locale pourrait avoir des impacts positifs sur l’emploi local, car il semble qu’elle crée deux fois plus d’emploi que la transformation du lait en poudre. Cependant, une réduction remarquable des importations du lait en poudre n’est pas envisageable même si les minilaiteries utilisaient plus de lait local. Le lait local n’est pas forcé ment utilisé en tant que substitut pour le lait en poudre et les minilaiteries n’absorbent qu’une partie li mitée des importations totale.

Imported milk powder has become an essential part of the dairy value chain in urban West Africa, where local milk is little consumed. In Burkina Faso, two diverging policy orientations have emerged to increase the use of locally produced milk : one promoting industrial-scale milk processing and the other supporting small-scale milk processors. This study investigates the potential of small-scale milk processors to source more local milk in the future and the impacts such increase is expected to have both on local employment and milk powder imports. The data were collected and analysed through mixed methods. This includes a survey among 39 milk processors in Bobo-Dioulasso and Ouagadougou, three in-depth case studies as well as interviews with other value chain actors, statistical significance tests and qualitative interview analysis. The results suggest that in Bobo-Dioulasso, local milk represents only 11 % of dairy products produced by small-scale milk processors, the rest being made of milk powder. The potential to increase the current volume is very limited without assistance. This is due to challenges specific to local milk sourcing (e.g. lower profitability of local milk compared to milk powder during the dry season) or common among microentrepreneurs more widely (e.g. economic insecurity). Expanding local milk sourcing could have positive impacts on local employment. In this study, it appears to generate two times more employment than milk powder processing. However, increasing local milk sourcing in small-scale processing units can hardly curb the high level of imported milk powder. Local milk is not necessarily used as a substitute for milk powder and small-scale units account for only a limited part of national import

Mots Clés : Lait, Filière laitière, Emploi, Burkina Faso

Présentation (Agritrop/CIRAD)

Version intégrale (1 Mb)

Page publiée le 28 mars 2020