Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Projet AVACLIM – Agroécologie, assurer la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance durables en restaurant les terres des régions arides et en atténuant les changements climatiques

2019

Projet AVACLIM – Agroécologie, assurer la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance durables en restaurant les terres des régions arides et en atténuant les changements climatiques

Multi pays Burkina Faso, Sénégal, Maroc, Ethiopie, Afrique du Sud, Brésil et Inde

Titre : Projet AVACLIM – Agroécologie, assurer la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance durables en restaurant les terres des régions arides et en atténuant les changements climatiques.

Le projet AVACLIM, porté par le CARI, vise à créer les conditions nécessaires à un déploiement de l’agroécologie en zone aride en mettant en lumière les initiatives agroécologiques de 7 pays du Sud : .

Pays : Burkina Faso, Sénégal, Maroc, Ethiopie, Afrique du Sud, Brésil et Inde

Date/Durée : 2019

Descriptif
Le projet AVACLIM s’est développé sur le constat de lacunes fortes vis-à-vis des pratiques agroécologiques : * Un manque de capitalisation des initiatives agroécologiques. * Un manque d’investissement de l’agroécologie par les scientifiques, thématique qui reste plus largement soutenue par la société civile.* Un manque de collaboration et d’échanges entre société civile et scientifiques. * L’absence d’un référentiel validé scientifiquement sur les bénéfices de l’agroécologie et sur ses facteurs de succès de sa mise en place, sur lequel pourraient s’appuyer les décideurs (institutions internationales, bailleurs et politiques).

L’objectif d’AVACLIM est d’amener ces acteurs à développer, appliquer et soutenir des approches agroécologiques dans les zones arides, ceci afin d’y assurer une sécurité alimentaire, tout en permettant la restauration des terres et en atténuant les effets du changement climatique.

Porteur du projet : CARI

Partenaire (s) : IRD (France), Both ENDS (Pays-Bas), EMG (Afrique du Sud), Agrisud International (Maroc), ARFA (Burkina Faso), Caatinga (Brésil), ENDA PRONAT (Sénégal), ISD (Ethiopie), GBS (Inde), FFEM, GEF et FAO (Agence de mise en œuvre du GEF)

Financement : FFEM et GEF

Budget : 2.5 millions €

CARI

Page publiée le 12 juin 2019