Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2003 → Action Nationale de Lutte Contre la Désertification dans le Rif Central (SA-PAN) Maroc

2003

Action Nationale de Lutte Contre la Désertification dans le Rif Central (SA-PAN) Maroc

Maroc

Titre : Action Nationale de Lutte Contre la Désertification dans le Rif Central (SA-PAN) Maroc

Pays : Maroc
Localisation : Province de Chefchaouen

Date/Durée : 2003 — 36 mois

Maître d’ouvrage : Agence pour la promotion et le Développement Economique et Social des Préfectures et Provinces du Nord du Royaume (ADPN)

Opérateur : ENDA Maghreb (Environnement, Développement et Action au Maghreb)

Objectifs spécifiques
* C1. Appuyer l’émergence d’une dynamique participative et partenariale de développement rural et de gestion intégrée de l’environnement* C2. Préserver et gérer de manière durable les ressources naturelles et les terroirs de la montagne rifaine * C3. Améliorer les conditions de vie et les revenus des communautés montagnardes * C4. Renforcer les capacités d’expertise et d’intervention des acteurs du développement local * C5. Produire et diffuser un modèle de bonnes pratiques en matière de lutte contre la pauvreté et la désertification dans les zones de montagnes défavorisées au Maroc

Activités
* L’appui à la lutte contre la désertification : renforcement des capacités des acteurs locaux et de la société civile, formation des jeunes ruraux, production de paquets technologiques adaptés aux zones arides, semi-arides et sub-humides, … * L’appui aux activités génératrices de revenu par le micro-crédit, la valorisation des produits du terroir, la valorisation des plantes aromatiques et médicinales et produits forestiers non-ligneux, la promotion du tourisme rural,… * Les actions de lutte contre la désertification et les effets de la sécheresse : foresterie villageoise, lutte anti-érosive, restauration du domaine sylvo-pastoral, mobilisation des eaux non conventionnelles, promotion des énergies renouvelables, …. * Les systèmes de monitoring-évaluation des phénomènes de désertification : inventaire des ressources en sol, eau, végétation, mise en place d’un observatoire local de la sécheresse et de la désertification, renforcement du réseau de surveillance écologique, suivi-évaluation des impacts du programme, …

Partenaire (s) : Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER), Services déconcentrés de l’Etat, Organismes de recherche scientifique (Chaire UNESCO pour le Développement, Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV), Ecole Nationale Forestière – ENFI), …

Bénéficiaires : Population locale (jeunes, femmes et paysans), associations de protection de l’environnement et de développement, collectivité locale

Budget : 5 000 000 Dhs

DRYNET

Page publiée le 31 juillet 2019