Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2017 → Adaptation des chaînes de valeur agricoles aux changements climatiques (PrAda) Madagascar

2017

Adaptation des chaînes de valeur agricoles aux changements climatiques (PrAda) Madagascar

Madagascar

Titre Adaptation des chaînes de valeur agricoles aux changements climatiques (PrAda) Madagascar

Anpassung landwirtschaftlicher Wertschöpfungsketten an den Klimawandel (PrAda)

Pays : Madagascar Localisation : rRgions d’Anôsy, Androy et Atsimo Atsinanana

Durée : 2017 à 2020

Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Organisme de tutelle : : Ministry of Agriculture and Livestock (Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage – MPAE)

Contexte
En raison de la dépendance marquée de sa population vis-à-vis des ressources naturelles et de sa situation géographique, cette île de l’Océan Indien fait partie des pays les plus fortement touchés par les effets du changement climatique. Qu’il s’agisse des pluies violentes, des cyclones ou des sécheresses, les phénomènes météorologiques extrêmes se multiplient à Madagascar. Le pays souffre également de l’amplification graduelle des conséquences du changement climatique, comme l’élévation du niveau de la mer ou la perte de terres fertiles. L’adaptation de l’agriculture aux conséquences du changement climatique protège les bases d’existence d’une nombreuse population. Elle est également nécessaire au développement durable de Madagascar. L’agriculture malgache est caractérisée par une prédominance des petites exploitations, qui cultivent souvent de petites parcelles difficilement accessibles. Les paysans et l’industrie de transformation ne sont pour ainsi dire pas organisés et utilisent très souvent des techniques traditionnelles de culture, d’élevage et de transformation. Globalement, la productivité du secteur agricole reste faible et le pays connaît régulièrement des crises alimentaires graves.

Objectifs
La capacité de performance des acteurs impliqués dans les chaînes de valeur agricole particulièrement touchées par le changement climatique est renforcée.

Approche
Intervenant sur mandat du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), le projet d’adaptation des chaînes de valeur agricoles aux changements climatiques (PrAda) opère dans les régions d’Anôsy, Androy et Atsimo Atsinanana, dans le sud aride du pays. Il travaille avec le ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Élevage en tant qu’organisme de tutelle ainsi qu’avec, notamment, l’institut météorologique et le ministère des Finances. Au niveau régional, le projet coopère entre autres avec les chambres de commerce et d’industrie concernées, les associations paysannes locales et des entreprises privées. Dans un premier temps, les chaînes de valeur qui bénéficieront du soutien de PrAda seront sélectionnées dans les trois régions. Le projet fonctionne selon l’approche ValueLinks, un recueil systématique de méthodes concrètes qui augmentent la capacité de performance des différents acteurs. Pour ce faire, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH mène des actions dans trois domaines : Les acteurs des chaînes de valeur bénéficient d’un meilleur accès aux services de conseil agrométéorologiques et agricoles, ce qui leur permet d’adapter la production au changement climatique. Le cadre structurel des chaînes de valeur, comme l’organisation des acteurs et la coopération entre eux, est amélioré. L’accès aux moyens de production est facilité et les techniques de production adaptées. Des assurances contre les risques climatiques sont mises en place. Cela signifie que les acteurs des chaînes de valeur peuvent se prémunir contre le manque à gagner résultant des événements climatiques et météorologiques.

Présentation : GIZ

Page publiée le 25 juin 2019