Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Ethiopie → Renforcement de l’accès à l’eau potable et des pratiques sanitaires (Ethiopie)

2019

Renforcement de l’accès à l’eau potable et des pratiques sanitaires (Ethiopie)

Ethiopie

Titre : Renforcement de l’accès à l’eau potable et des pratiques sanitaires (Ethiopie)

Pays : Ethiopie
Localisation : District de Gimbo, zone de Kaffa, Ethiopia

Date/Durée : 3 ans de janvier 2019 à décembre 2021

Contexte
Une part importante de la population rapporte la difficulté d’accès aux points d’eau, souvent situés dans des gorges ou d’autres endroits difficiles. La plupart du temps, les femmes et les enfants de moins de 15 ans ont la responsabilité d’aller chercher l’eau. Cette situation engendre divers problèmes tels que le décrochage scolaire ou encore le harcèlement sexuel des femmes et jeunes filles. Pourtant, Kaffa possède un réel potentiel hydrique, avec de nombreuses sources qui ne sont pas protégées faute de moyens.

Projet
Ce projet est mis en place dans le sous-district de Keyi-Kello en raison des défis existants en matière d’eau et assainissement, ainsi que pour sa forte concentration d’une minorité ethnique appelée Menja. Les personnes de cette minorité sont souvent vulnérables, négligées et discriminées par l’ethnie majoritaire (appelée Gomero). L’une des raisons de cette discrimination est l’existence de mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement parmi la minorité. Pour cause, il s’agit d’une ethnie anciennement nomade, qui s’est sédentarisée voici quelques dizaines d’années mais qui n’a pas pris l’habitude ou n’a été éduquée dans un environnement avec des installations sanitaires adéquates (ou simplement existantes).

Objectif
L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de santé et de la sécurité alimentaire de la population locale. D’un oeil plus spécifique, ce projet vise à améliorer : * l’accès à l’eau potable des populations vivant dans la zone d’intervention ; * l’accès aux infrastructures sanitaires ; * les pratiques des populations locales en matière d’hygiène, d’assainissement et de gestion des ressources en eau.

Public cible
Le projet vise un nombre de 1.500 ménages comme bénéficiaires directs, soit environ 7.500 personnes, ainsi que 20.000 bénéficiaires indirects. Le but est bien entendu d’atteindre l’ensemble de la population vivant dans la zone d’intervention mais un focus sera accordé sur les groupes de femmes, les enfants et les personnes de la minorité ethnique locale. Ce choix est dicté par le fait que ces groupes de la population sont les plus affectés par les problèmes liés à l’eau et à l’assainissement.

Partenaire local  : Caritas diocésaine de Jimma

Budget : 106.258 € (72.922,58 € de Vivaqua)

CARITAS International Be

Page publiée le 11 juillet 2019