Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Un système de services intégrés au bénéfice des paysans nigériens (Tillabéry, Dosso et Niamey)

2016

Un système de services intégrés au bénéfice des paysans nigériens (Tillabéry, Dosso et Niamey)

Niger

Fondation Aide Projets Humanitaires

Titre : Un système de services intégrés au bénéfice des paysans nigériens (Tillabéry, Dosso et Niamey)

Pays : Niger
Localisation : TILLABÉRY, DOSSO ET NIAMEY

Dates : 2016 // 2018

Présentation
SOS Faim Luxembourg présente un projet en cours depuis 2016 au Niger, où elle considère que l’agriculture familiale, bien que peu considérée par les pouvoirs publics et le secteur privé, est la réponse structurelle adaptée et pertinente en vue d’atteindre la sécurité alimentaire de la population rurale de façon durable, leur permettant de vivre dignement sur leurs terres. Ce projet est réalisé avec la Fédération des Unions de Groupements Paysans au Niger (Mooriben, partenaire de SOS Faim depuis 2003), qui s’est constituée librement sur l’ensemble du territoire à l’initiative des paysans eux-mêmes. L’association contrôle le bon déroulement de ce projet et son aspect financier. La méthode mise en place – Système de Services Intégrés ou SSI – propose à ses membres une gamme de services adaptés à leurs besoins, notamment l’aide au stockage des céréales, l’approvisionnements d’intrants, des appuis techniques divers, un système de communication et de financement (caisse mutuelle d’épargne et de crédit, warrantage). SOS Faim veut renforcer ce système et apporter une aide financière et ses conseils dans différents domaines : diversification et augmentation des revenus, accès aux micro-crédits, renforcement du système d’information et de communication, gestion des connaissances au sein du réseau.

Association : SOS Faim Luxembourg

Financement : Le coût du programme de trois ans (€ 165.000) est financé par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE) du Luxembourg à raison de 80%. L’association demande une aide annuelle de € 11.000 pour les années 2017 et 2018. Une allocation de € 22.000 est octroyée à ce projet.

NIF Fondation Aide Projets Humanitaires

Page publiée le 16 juin 2019