Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Brésil → Micro-entreprise de cajous dans le Nord Este du Brésil

2003

Micro-entreprise de cajous dans le Nord Este du Brésil

Brésil

Titre : Micro-entreprise de cajous dans le Nord Este du Brésil

Pays : Brésil

Date : 2003 – 2004

Contexte
La sécheresse est un phénomène physique naturel qui afflige fréquemment et régulièrement le Nordeste du Brésil. Depuis longtemps, dans les régions semi-arides du Brésil la sécheresse cause du tort aux habitants de ces régions, notamment par la destruction des écosystèmes locaux qui entraîne une perte importante de la biodiversité.
Une proportion importante des femmes de la ville de Marco, dans le Nord Est du Brésil travaille à la culture de cajou (cashew). Elles les cultivent, les récoltent et parfois les transforment, mais cette production ne peut guère plus que répondre aux nécessités de l’autoconsommation. La culture du cajou ne peut en rien contribuer à accroître les revenus familiaux. Le manque de connaissances et de technologies appropriées sont la cause de la perte d’une part importante de la récolte.

Projet
Dans ce contexte, Alternatives, en collaboration avec l’ONG brésilienne Terrazul travaillent sur un projet de mise en place d’une micro entreprise avec des femmes pour fabriquer et mettre en marché des produits à base de cajou Avec ce programme, les participantes pourront démarrer un projet qui aboutira à un projet de production permettant de garantir, à long terme, des revenus suffisants pour répondre à leurs besoins de base.
Le projet financé par Alternatives a donc pour objectif d’accroître la participation des femmes dans la culture et la transformation du cajou ce qui en retour contribuera à améliorer le statut des femmes dans leur communauté et famille. Le projet de formation souhaite également améliorer la qualité de vie des habitants des régions rurales ciblées. Concrètement, le projet vise la formation des femmes, comme agentes écologiques impliquées dans la production locale et le développement d’une agriculture durable. De plus, ce projet sera diffusé à travers divers réseaux regroupant des organisations paysannes, écologistes et communautaires dans l’État du Ceará et au Brésil en général.

Partenaire local : Terrazul

Alternatives

Page publiée le 13 juin 2019