Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Projet de renforcement des stratégies de gestion des ressources naturelles pour une sécurité alimentaire durable des communes rurales de Ouolodo, Tioribougou, Guihoyo et Nonkon (Mali)

Non daté

Projet de renforcement des stratégies de gestion des ressources naturelles pour une sécurité alimentaire durable des communes rurales de Ouolodo, Tioribougou, Guihoyo et Nonkon (Mali)

Mali

ADAF GALLE
Association pour le Développement des Activités de Promotion et de Formation

Titre : Projet de renforcement des stratégies de gestion des ressources naturelles pour une sécurité alimentaire durable des communes rurales de Ouolodo, Tioribougou, Guihoyo et Nonkon (Mali)

Pays : Mali
Localisation : Région : Koulikoro Cercle : Kolokani Communes rurales : Ouolodo, Tioribougou, Guihoyo et Nonkon Villages concernés : 30 villages

Date : Non daté

Contexte
L’agriculture est la principale activité économique de la zone. Elle concerne les cultures vivrières telles que le mil, le sorgho, le niébé et le maïs ; et les cultures de rente notamment l’arachide, la pastèque, le sésame et les cultures maraîchères (oignon, tomate, chou, laitues…..). La zone cible du projet, dans son ensemble, subit de façon remarquable les effets néfastes de changements climatiques se traduisant principalement par l’insécurité alimentaire, la pauvreté grandissante, la désertification et l’exode rural. Les productions agricoles avec leurs faibles rendements ne couvrent pas les besoins alimentaires locaux en raison des sécheresses fréquentes, des mauvaises pratiques agricoles, de la baisse de la fertilité des sols, du sous équipement...

Objectifs
Le projet doit contribuer à ce que les populations de 30 villages des communes rurales de Ouolodo, Nonkon, Tioribougou et Guihoyo s’activent dans la gestion durable des ressources naturelles de leur terroir et l’amélioration de la sécurité alimentaire pour leur développement socio-économique.

Résultats attendus
* La population des 24 villages cibles aura installé des mises en défens et pourra ainsi satisfaire les besoins en pâturage des animaux pendant toute l’année ; * Les exploitations agricoles familiales regroupées en UPA (Unités de production agricole) auront amélioré leur sécurité alimentaire en augmentant leur production de céréales (sorgho, mil, maïs) et elles disposeront de revenus supplémentaires.

Partenaire : MISEREOR-KZE (Allemagne)

ADAF/Galle

Page publiée le 22 août 2019