Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2014 → Former les jeunes marocains et marocaines aux métiers de l’électricité

2014

Former les jeunes marocains et marocaines aux métiers de l’électricité

Maroc

Institut européen de coopération et de développement (IECD)

Titre : Former les jeunes marocains et marocaines aux métiers de l’électricité

Pays : Maroc
Localisation : Casablanca, Kénitra

Début du projet : 2014

Présentation
Au Maroc, l’IECD s’est associé à l’Heure joyeuse pour créer en 2014 un CFA en électricité du bâtiment qui accueille des jeunes de milieux défavorisés de la région du Grand Casablanca. 3 ans après, il affiche des résultats extrêmement probants avec 81 % d’insertion professionnelle pour des jeunes dont certains n’avaient pas atteint le niveau de 3e. Parallèlement, l’IECD accompagne l’institut Juk Spel et le Centre de perfectionnement technique de Kénitra dans l’amélioration de la qualité de leurs formations et dans l’accompagnement des jeunes sur le marché du travail : un nouveau Bureau d’orientation et d’emploi (BOE) est opérationnel depuis la rentrée à l’école Juk Spel et une étude d’identification des besoins en pédagogie photovoltaïque a été réalisée par Énergies sans frontières (ESF) pour permettre aux écoles de former les jeunes sur ces nouvelles technologies. Parmi les objectifs 2018, le renforcement des liens avec les entreprises sera au coeur de nos actions.

Résultats 2017  : * 574 élèves formés aux métiers de l’électricité en 2017. * 58 % des diplômés de 2016 travaillent ou sont en poursuite d’études. * 20 formateurs ont suivi des formations techniques et pédagogiques en 2017.

Partenariat local : Association l’Heure joyeuse (Casablanca), l’école Juk Spel (Kénitra), Centre de perfectionnement technique (Kénitra)

Institut européen de coopération et de développement (IECD)

Page publiée le 14 juin 2019