Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Madagascar → Projet PAMELA (PArtenariat Multi-acteurs pour un accès durable à l’ÉLectricité des Activités économiques)

2016

Projet PAMELA (PArtenariat Multi-acteurs pour un accès durable à l’ÉLectricité des Activités économiques)

Madagascar

Titre : Projet PAMELA (PArtenariat Multi-acteurs pour un accès durable à l’ÉLectricité des Activités économiques)

Pays : Madagascar
Localisation : Sud de Madagascar

Date : 2016

Contexte : Le projet Paméla a vocation à renforcer les économies locales dans des régions où la Fondem a déjà œuvré par le passé. Grâce aux projets Essen-2, en Casamance, et aux projets Resouth et Boreale dans le sud de Madagascar, 10 localités rurales bénéficient aujourd’hui de services électriques de qualité, basés sur des énergies renouvelables et gérés par des exploitants locaux. L’accès à l’électricité dans ces localités a favorisé l’émergence de nouvelles activités, en particulier de services (recharges de téléphones portables, réfrigération). Toutefois, l’émergence d’activités productives plus structurantes n’a pas toujours été spontanée.

Présentation
Démarré en mars 2016, le projet Paméla se déroule dans deux pays : le Sénégal et Madagascar. Il vise l’électrification par énergie solaire d’activités productives, avec plusieurs impacts concrets pour les populations ciblées : augmentation des revenus, accès à l’emploi, diversification des produits et services disponibles en zone rurale, réduction de la pénibilité.

Objectifs
Si le développement économique local est favorisé par l’accès à l’électricité, il n’est véritablement possible qu’en le combinant avec d’autres facteurs : accès aux financements des entrepreneurs locaux, accès à des équipements productifs de qualité, maîtrise de la comptabilité, marketing pour le développement de nouveaux marchés, etc.
C’est pourquoi Paméla repose sur une approche innovante impliquant plusieurs expertises complémentaires. La Fondem apportera sa connaissance en matière d’énergies renouvelables ; Le laboratoire PACTE, rattaché au CNRS, sera chargé de réaliser des études de terrain sur les dynamiques socio-économiques des régions visées ; Les ONG Grdr au Sénégal et Kiomba à Madagascar assureront l’accompagnement des entrepreneurs sur le terrain.

Résultats attendus
Plusieurs activités productives à fort potentiel ont déjà été identifiées : maraîchage, transformation de fruits, conservations de produits de la pêche, artisanat local (menuiserie, couture, etc.). 20 à 30 entrepreneurs locaux seront soutenus dans le cadre du projet, et pourront bénéficier d’un accès à une électricité propre et de qualité et d’appui-conseils pour le développement de leur activité. Aussi, en favorisant le développement de nouveaux services et produits dans les 10 localités ciblées, et l’équilibre financier des exploitants locaux du service électrique, le projet bénéficiera indirectement à plus de 30 000 personnes !

Partenaires : AFD ; ADEME ; Synergie Solaire

Fondation Energies pour le Monde (Fondem)

Page publiée le 13 septembre 2019