Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Inde → Construction d’une école bioclimatique Inde, Ladakh

2014

Construction d’une école bioclimatique Inde, Ladakh

Inde

Titre : Construction d’une école bioclimatique Inde, Ladakh

Pays : Inde
Localisation : Ladakh

Date : 2014

Contexte
L’école de Shey Lamdon est située à 3600 mètres d’altitude, à 20 kilomètres de Leh. Elle compte aujourd’hui 225 élèves, âgés de 4 à 14 ans, pour la plupart pensionnaires du fait des très grandes distances à parcourir jusqu’à leur domicile et sa fréquentation ne cesse d’augmenter. En 2014, la Fondation GoodPlanet et ses partenaires ont construit deux nouvelles salles de classe maternelles solaires passives dans cette école, améliorant ainsi considérablement les conditions de scolarisation des plus jeunes enfants dans la journée. Toutefois les conditions d’accueil dans l’internat restent très précaires avec des températures négatives à l’intérieur des bâtiments en hiver.

Présentation
* La problématique énergétique : L’accès à l’éducation dans les régions isolées comme celle du Ladakh est très limité pour diverses raisons dont la principale est le fait que les enfants constituent une force de travail pour la famille. L’éloignement géographique contribue aussi à cette faible scolarisation. De plus les températures négatives de cette région en hiver rendent les conditions détudes difficiles. La Fondation GoodPlanet doit donc répondre aux problématiques énergétiques de l’école de Shey Landom qui défavorisent la scolarisation des enfants du Ladakh.

* Les solutions retenues : Ce projet vise 2 objectifs : — * éco construction d’un internat pour élargir la capacité d’accueil de l’école et permettre d’accueillir une cinquantaine de jeunes élèves (4 à 6 ans) dans de meilleures conditions * —construction de toilettes attenantes à ce bâtiment d’internat —_ Le bâtiment sera construit avec des techniques traditionnelles du Ladakh telles que briques de terres crues séchées au soleil ; enrichies de techniques solaires passives : orientation des façades principales et des ouvertures au Sud, isolation des murs, sols et toitures, ventilation naturelle, organisation des espaces intérieurs et performance des vitrages pour éviter les déperditions thermiques ; et de techniques parasismiques : forme compacte et symétrie du bâtiment, disposition des ouvertures, chaînages et renforts d’angle en bois. L’accent a également été mis sur le choix des matériaux parmi les ressources naturelles et locales (terre, pierre, sciure pour l’isolation) pour ne pas accentuer la dépendance matérielle et énergétique de cette région isolée.

ONG partenaire : Fondation Good Planet
Soutien : Mécène : Sotranasa
Engagement financier : 40 000 € en don financier, mécénat de compétence avec une mission d’installation du solaire thermique ( mécène : SOTRANASA)

Synergie Solaire

Page publiée le 10 septembre 2019