Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Construction et électrification du poste de santé de Diogane - Sénégal

2019

Construction et électrification du poste de santé de Diogane - Sénégal

Sénégal

Titre : Construction et électrification du poste de santé de Diogane - Sénégal

Pays : Sénégal
Localisation : Communauté rurale de Bassoul - Région de Fatick

Date : 2019

Contexte
Les cases et les postes de santé constituent des relais de proximité essentiels pour le maintien et l’amélioration de la santé des habitants en zones rurales. Du fait de sa situation géographique, la région du Sine Saloum bénéficie peu des progrès constatés dans tous les domaines au regard des autres régions sénégalaises. L’accès aléatoire à l’électricité et aux transports ainsi que leurs coûts onéreux freine son développement. Les habitants génèrent peu de revenus, l’activité principale étant la pêche halieutique pour les femmes et la pêche en mer pour les hommes qui partent plusieurs mois dans l’année. Il n’y a pas à proprement parlé d’activités commerciales. La capacité du pays à former des agents de l’Etat comme des Infirmiers Chef de Poste, dont la compétence est avérée, ne suffit pas. Le personnel soignant est démotivé et peu enclin à s’installer dans la région au vu de l’état des infrastructures et des conditions de vie précaires et difficiles.

Présentation
* La problématique énergétique : Le poste de santé de Diogane est dans un bâtiment des années 70 et se situe à 6 heures de pirogue de l’hôpital. Il est exigu, insalubre et son état de délabrement est très avancé : fissures, effritement des enduits, carrelage disjoint, plomberie obsolète (pas d’accès direct à l’eau potable), absence d’installation électrique fiable (les accouchements se font parfois à la lumière d’un téléphone mobile). Ce bâtiment ne peut plus recevoir les patients, qui sont eux mêmes peu enclin à venir dans ces locaux insalubres. Le taux de fréquentation est en dessous de la moyenne. Les déplacements sont difficiles et l’essence est à un coût inabordable pour la majorité des habitants. Cet éloignement rend d’autant plus nécessaire une surveillance rapprochée et efficace des patients par du personnel qualifié.

* Les solutions retenues : Il a été jugé préférable de construire un nouveau poste de santé plutôt que de réfectionner l’ancien. Il comportera au rez-de-chaussée une partie médecine générale et une partie maternité et à l’étage, 2 logements de fonction : un pour l’infirmière chef de poste (ICP) et l’autre pour la sage-femme. Pour des raisons de sécurité et d’autonomie, une installation électrique solaire et un système hydrique fiable et adapté ont été retenus. La maternité et le logement de la sage femme comprendra : 1 réfrigérateur, 5 ventilateurs, 18 ampoules ecomax, 1 couveuse, 1 ordi, 1 TV, 1 décodeur. Puissance totale : 9kWh. Idem pour la médecine générale et le logement de l’ICP (la couveuse sera remplacée par un stérilisateur). L’éclairage et la ventilation autonomes en 12v comportera : 30 lampes baramax, 6 ventilateurs. Puissance totale : 3,2kWh.

* 3540 personnes bénéficiaires

ONG partenaire : Voiles Sans Frontières
Soutien :
Engagement financier : 15 000 €

Synergie Solaire

Page publiée le 19 juin 2019