Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Installation de pompages solaires pour l’accès à l’eau - Village de Dassilamé Soce, Saroudia et Boutilimite (Sénégal)

2017

Installation de pompages solaires pour l’accès à l’eau - Village de Dassilamé Soce, Saroudia et Boutilimite (Sénégal)

Sénégal

Titre : Installation de pompages solaires pour l’accès à l’eau - Village de Dassilamé Soce, Saroudia et Boutilimite (Sénégal)

Pays : Sénégal
Localisation : Village de Dassilamé Soce, Saroudia et Boutilimite (Sud-Ouest du Sénégal )

Date : 2017 -2018

Contexte
Dans les campagnes, le système d’exhaure est toujours manuel et les femmes continuent de puiser l’eau à la force de leurs bras. C’est notamment le cas de trois villages situés sur la commune de Tabacouta. Cette zone rurale souffre de plusieurs maux relatifs à la pauvreté, à l’assainissement, à l’eau et à l’éducation. L’état général de l’habitat et des infrastructures (case, rue en sable, absence de véhicule et charrette) ne font qu’exacerber le niveau de pauvreté.

Présentation
* La problématique énergétique : Actuellement, l’accès à l’eau s’effectue grâce à des puits répartis sur ces 3 villages : Dassilamé Soce, Saroudia et Boutilimite. Situés en zone rurale, ces derniers n’ont pas accès à l’eau potable et à l’électricité. Les puits traditionnels ne sont ni protégés, ni aménagés pour éviter les contaminations (ordures, insectes, sable, brindilles, etc.). Ainsi, beaucoup de maladies diarrhéiques sont recensées. De plus, les puits sont vétustes, l’exhaure demeure manuelle et pénible pour les femmes et les enfants, (certains d’entre eux datent du 20ème siècle) et risquent de s’effondrer. L’objectif d’Hydraulique Sans Frontières est donc d’améliorer les conditions de vie des habitants en apportant une eau de qualité en quantité suffisante qui permettra ainsi de réduire les maladies hydriques. Pour ce faire des études hydrauliques ont préalablement été réalisées. Le but est également d’améliorer la corvée d’eau pour les femmes, afin de leur dégager du temps pour qu’elles puissent se focaliser davantage sur l’éducation des enfants et aux activités génératrices de revenus.

* Les solutions retenues : Le projet d’Hydraulique Sans Frontières est de réhabiliter 4 puits existants (2 à Dassilamé Soce, 1 à Saroudia, 1 à Boutilimite) avec la mise en place d’un système de pompage solaire « au fil du soleil » (sans batterie) pour chacun. Cette énergie a un fort potentiel inexploité dans cette région. Selon les saisons, le taux d’ensoleillement varie de 6h à 9h par jour. Le projet est mené en collaboration avec la population et les autorités locales pour une meilleure appropriation et pérennisation (participation aux travaux, entretien des installations, etc). De plus, un technicien sera formé pour la maintenance et la population sera sensibilisée aux bonnes pratiques d’hygiène, à l’usage de l’eau, à son utilisation rationnelle, etc. Enfin, un comité de gestion de l’eau sera mis en place afin d’impliquer la population dans le fonctionnement administratif et opérationnel.

ONG partenaire : Hydraulique Sans Frontières
Engagement financier : 8 500€
Coût total  : 42 575€. (Le projet est soutenu en partenariat avec l’Agence de l’eau Rhin Meuse, le Syndicat des Eaux Hellimer Fremestroff, la Fondation et autres dons privés et une participation locale)

Synergie Solaire

Page publiée le 14 juin 2019