Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Alimentation électro-solaire semi-autonome du Centre médical et chirurgical pédiatrique Persis (CMCPP) de Ouahigouya, au Burkina Faso

2010

Alimentation électro-solaire semi-autonome du Centre médical et chirurgical pédiatrique Persis (CMCPP) de Ouahigouya, au Burkina Faso

Burkina Faso

Titre : Alimentation électro-solaire semi-autonome du Centre médical et chirurgical pédiatrique Persis (CMCPP) de Ouahigouya, au Burkina Faso

Pays : Burkina Faso

Date : 2010

Description
Au Burkina, un groupe de jeunes étudiants de l’Université de Ouagadougou, passionnés d’énergie solaire et de développement, qui avaient fondé une Association « Solar Energy for Everyone » et entendu parler de notre projet, nous avaient demandé de pouvoir venir à Persis travailler avec nous à sa réalisation. Pour IAS, cet apport était important dans notre objectif de transfert de technologie et de durabilité. Une petite maison inoccupée (19 sur le plan de masse) abrite désormais la centrale électro-solaire (chargeurs, accumulateurs et onduleurs), et le pan sud du toit voisin (22) les 8 cadres de 6 panneaux solaires. 4 câbles à 230V alimentent le secteur Camille, la pompe du forage remplissant le château d’eau (13), le CREN (2) et le bâtiment en L comprenant de dispensaire, les salles d’hospitalisation (5), et enfin la consultation du Dr Zala et l’échographie (8). L’éclairage du bloc opératoire (10 et 12) sera également alimenté par l’énergie solaire.

Partenaire local :

Financement  : L’Etat de Genève, par son Service de Solidarité Internationale, a financé la majeure partie de cet projet, le complément important venant à travers l’Association allemande « GEGEN NOMA », qui a obtenu le don de tous les panneaux solaires de la part du principal fabricant allemand SOLARWORLD, et de HAWKER le don de tous les accumulateurs Oerlikon. 3 onduleurs SMA ont également été donnés, mais après coup, par cette entreprise allemande bien connue

Ingénieurs et Architectes Solidaires

Page publiée le 16 juin 2019