Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2017 → PROJET D’ELECTRIFICATION ZONES PERI-URBAINES DE OUAGADOUGOU ET DE BOBO DIOULASSO (PEPU) BURKINA FASO

2017

PROJET D’ELECTRIFICATION ZONES PERI-URBAINES DE OUAGADOUGOU ET DE BOBO DIOULASSO (PEPU) BURKINA FASO

Burkina Faso

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : PROJET D’ELECTRIFICATION ZONES PERI-URBAINES DE OUAGADOUGOU ET DE BOBO DIOULASSO (PEPU) BURKINA FASO

Pays : Burkina Faso

Référence : P-BF-FA0-007

Date d’approbation : 21/09/2016
Date de démarrage : 04/09/2017

Mise en oeuvre : SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SONABEL

Objectifs
L’objectif global du projet est d’améliorer les conditions de vie des populations bénéficiaires et d’accroître le taux d’accès à l’électricité du pays. Le projet permettra en outre le développement des secteurs sociaux de base, notamment les structures de santé publique et les écoles. Spécifiquement, le projet permettra le branchement de 50.000 ménages des zones périphériques d’Ouagadougou et Bobo Dioulasso de se raccorder au réseau de la SONABEL
L’objectif du projet est d’accroitre le taux d’accès à l’électricité au Burkina Faso et plus spécifiquement dans les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Le projet vise à restructurer, renforcer et étendre les réseaux électriques de distribution dans les deux plus grandes villes du pays par la construction de lignes en moyenne et en basse tensions, la création de nouveaux postes de transformations MT/BT, le renforcement de postes de transformation existant et la réalisation d’environ 17 500 branchements au profit des ménages.

Bénéficiaires
Les bénéficiaires directs du projet sont constitués de 17 500 ménages qui seront directement raccordés au réseau électrique grâce au projet et auront ainsi accès à l’électricité. On dénombre également dans la ZIP, plusieurs dizaines d’écoles et centres d’apprentissage et de formations qui seront aussi des bénéficiaires directs grâce à travers leur raccordement au réseau électrique par le projet. Par ailleurs, il existe plusieurs formations sanitaires dans ces quartiers péri-urbains. Ces derniers disposent parfois de petits équipements de conservation et de stérilisation (réfrigérateurs, réchauds, etc.) qui fonctionnent de façon intermittente au pétrole lampant. La fourniture de courant électrique aux centres de santé permettra d’améliorer de façon significative la sécurité de conservation des produits pharmaceutiques, des vaccins, des produits sanguins et autres produits médicaux. Elle facilitera en outre, l’installation de nouveaux équipements sanitaires comme les appareils de laboratoire, de petite chirurgie et de radiologie. Il en résultera une amélioration des conditions de travail des agents de santé, une meilleure conservation des produits médicaux, une amélioration de la qualité des soins de santé et, comme effets induits, un accroissement du taux de fréquentation des formations sanitaires.

Financement
ADF : UAC 27,230,000
Government : UAC 4,830,000
Co financing : UAC 5,700,000
Total : UAC 37,760,000
1 UAC = 1,4458 USD (Mars 2018 )

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 27 juin 2019