Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2017 → Production écologique de cure-dents à base de déchets des palmiers dattiers dans la vallée de Ziz (Maroc)

2017

Production écologique de cure-dents à base de déchets des palmiers dattiers dans la vallée de Ziz (Maroc)

Maroc

Titre : Production écologique de cure-dents à base de déchets des palmiers dattiers dans la vallée de Ziz (Maroc)

Pays : Maroc
Lieu : Commune rurale de Aoufous.

Date : Commencé le 22/04/2017

Présentation
Pour mieux gérer les déchets post-récoltes des dattiers, le projet "Eco-cure-dent" consiste à mettre en place une unité de production écologique de cure-dents à base de déchets des palmiers dattiers (rachis et pédicelles) dans la vallée de Ziz et précisément dans la Commune rurale de Aoufous. La disponibilité abondante de la matière première est due à la non-utilisation de ces produits dans la cuisson traditionnelle et à sa substitution par le gaz. Aprés la récolte de dattes, des milliers de tonnes de dechets de palmiers et autres dérivés sont jetés par terre dans les champs. Le projet vise à valoriser ces déchets en sources de revenu, notamment au profit des femmes en situation précaire et en particulier les femmes divorcées avec enfants, les femmes âgées sans emploi et les filles ayant quitté l’école pour une réinsertion par alternance. La matière première est tirée chaque année de palmiers dattiers juste aprés la récolte. On obtient des pédicelles après l’enlèvement des dattes et les rachis secs après le nettoyage des palmiers. Le processus est simple : les pédicelles sont ramassées et triées. Elles sont ensuite coupées en morceaux avant de passer par une machine de transformation en cure-dents et une machine de lissage. Suivent le contrôle et l’empaquettage. Enfin, on procède à la commercialisation. Les potentialités du marché local et regional sont élevées.

Résultats attendus
Les résultats attendus par ce projet sont :
* Sur le plan social : Eradication de la pauvreté des femmes avec l’abaissement du taux du chômage au niveau des femmes oasiennes en particulier et des familles résidentes en général. Le projet visé sera installé au centre de Aoufouss, chef lieu de la zone et lieu de forte concentration de la population. Le nombre de femmes en situation précaire s’éléve à plus de 250 femmes, mais le nombre visé pour commencer le projet est de 20 qui va s’augmenter au fur et à mesure de la demande. Création de postes de travail directs (employés) et indirects (prestataires et fournisseurs). Cette employabilité dans l’oasis va freiner l’exode rural vers les grandes villes en appuyant la stabilisation de la population et le travail de la terre.
* Sur le plan économique : Création de la valeur ajoutée pour une économie locale innovante et prospère. L’installation de cette unité et son succès permettra de développer d’autres projets d’appui à la filière du palmier dattier déjà détectés.
* Sur le plan environnemental : Valorisation des déchets laissés par les populations locales dans les champs ( environs 35000 tonnes de palmes sèches / an et 850 tonnes de pédicelles / an). Les déchets laissés dégradent la qualité de la terre et constituent un refuge opportun pour les insectes ravageurs. Cela permettra de nettoyer l’oasis et attirer l’attention des populations sur la qualité et l’utilité environnementale des oasis...

Porteur du projet : Association Ziz Anammas pour le Développement et la Culture

Budget : Le projet est financé à hauteur de 8 500 euros par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable.

Objectif 2030

Page publiée le 7 juillet 2019