Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tchad → Construction d’un micro barrage hydraulique villageois à Massenya (Tchad)

2017

Construction d’un micro barrage hydraulique villageois à Massenya (Tchad)

Tchad

Titre : Construction d’un micro barrage hydraulique villageois à Massenya (Tchad)

Pays : Tchad
Lieu : Massenya

Date : Commencé le 22/04/2017

Contexte : Massenya est situé à 150 km à l’Est de la Capitale du Tchad, N’Djaména. Cette localité est peuplée de 14 000 habitants dont 85% d’agriculteurs. Les effets du changement climatique qui ont induit une rareté des pluies incitent les agriculteurs à se tourner vers d’autres techniques culturales dont le maraichage. Les femmes, en particulier, qui représentent 52% de la population s’intéressent de plus en plus aux activités de maraichage, mais l’absence de cours d’eau permanente ne permet pas de développer ces activités. En période hivernale qui dure de juin à septembre, les principales productions portent sur le mil, le sorgho (mil rouge), le gombo (légume), le niébé, le mais… En saison sèche et en exploitant quelques puits tarissables, les groupements féminins produisent des légumes (tomate, pastèque, gombo, oseille, salade, piment, poivron). Ces activités permettent à ces groupements de générer des ressources supplémentaires pour faire face aux besoins de la famille tels que la santé, la scolarité et l’habitat.

Présentation
Le barrage à construire sera réalisé à base de matériaux locaux, notamment en moellons de latérite et de remblais de terre. Le seuil sera construit en aval d’un cours d’eau situé dans la partie Est de Massenya et permettra de retenir dans un petit versant environ 20 000 m3 d’eau pendant six mois au moins. La technique utilisée est celle de la méthode HIMO (Haute Intensité de Main d’œuvre) avec la participation effective des bénéficiaires directs (15 groupements féminins) composés de 80 femmes. Ces personnes sont impliquées dès le début du projet en les encadrant et les organisant en conséquence. Pour effectuer les travaux, des ressources humaines qualifiées telles qu’un hydraulicien bénévole, qui aidera à effectuer les dimensionnements et superviser les travaux de construction du seuil, et un topographe muni d’un théodolite qui implantera les différentes composantes du barrage (côte des plus hautes eaux, côte du seuil déversant et points caractéristiques de l’ouvrage). Le barrage sera constitué d’un seuil en terre compacté de 120 mètres de long et de 4 mètres de largeur à la base et 1,5 mètre de largeur crête. La hauteur de la digue sera de 1,80 m. Le volume de terre à mobiliser sera de l’ordre de 60 m3 par compactage successif. Le barrage comportera également des canaux d’irrigation.

Résultats attendus
Les résultats attendus du projet sont : * Mise en place d’un barrage d’une production estimée à 20 000 m3 qui permettra d’irriguer plus de 120 hectares d’espaces agricoles, mais aussi abreuver les animaux. * Soutien prioritaire à l’irrigation de 50 hectares de cultures maraichères directement exploitées par 15 groupements féminins pour cultiver 15 ha de tomate, 10 ha de pastèque, 20 ha de gombo, 5 ha d’Oseille, 10 ha de salade, 5 ha de poivron et 5 ha de piment.
Grâce à ces activités, les groupements féminins pourront générer des revenus de l’ordre de 15 000 000 Fcfa par campagne, soit en moyenne 187 500 Fcfa (environ 300 Eur) par membre, ce qui est non négligeable pour l’économie de Massenya. D’autres cultures peuvent aussi être pratiquées. Par ailleurs, le barrage permettra de fixer des éleveurs autour du point d’eau où des pâturages naturels pourront se constituer.

Porteur du projet : Tchad Résilience

Budget : Le projet est financé à hauteur de 10 000 euros par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable.

Objectif 2030

Page publiée le 19 juillet 2019