Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Projet d’Harmonisation des dynamiques périurbaines pour une Ecologie Participative des Communes Sam Notaire, Ndiarème Limamoulaye, Wakhinane Nimzatt et Yembeul Nord – ECOPAS (Senegal)

2018

Projet d’Harmonisation des dynamiques périurbaines pour une Ecologie Participative des Communes Sam Notaire, Ndiarème Limamoulaye, Wakhinane Nimzatt et Yembeul Nord – ECOPAS (Senegal)

Sénégal

IPSIA, Istituto Pace Sviluppo Innovazione

Titre : Projet d’Harmonisation des dynamiques périurbaines pour une Ecologie Participative des Communes Sam Notaire, Ndiarème Limamoulaye, Wakhinane Nimzatt et Yembeul Nord – ECOPAS

Pays : Sénégal
Lieu : Comuni di di Sam Notaire, Ndiareme Limamoulaye, Whakhinane Lanzatt Nimzatt nei pressi di Guediawaye (regione di Dakar)

Date : 36 mois (1 avril 2018 – 31 mars 2021)

Descriptif
Le projet vise à impliquer la citoyenneté dans la gouvernance de l’Environnement dans la Région de Dakar grâce à un processus inclusif d’élaboration des politiques, afin de permettre aux citoyens et à la population, notamment les jeunes, d’exprimer et de structurer leurs revendications collectives. La société civile sénégalaise contribue à introduire une normativité alternative qui amplifie les sources de cohésion sociale et augmente le registre des choix individuels, en ce qui concerne les modèles du comportement civique et communautaire, attitude importante pour le développement durable, l’utilisation rationnelle des ressources naturelles et la prise en charge des biens communs. Le Projet vise également à améliorer les moyens de subsistance de la population, en particulier par la création d’emplois, pour un développement économique à faible intensité en carbone, résilient aux changements climatiques, justes, inclusifs et durables sur le plan environnemental. Constamment avec les conclusions insérées dans la proclamation finale de la COP22 (Conférence de Marrakech de sur les changements climatiques) en 2017, à savoir l’intention de prendre des mesures rigoureuses pour lutter contre le défi du changement climatique dans le domaine de l’agriculture, le projet ECOPAS vise à développer une participation effective paysanne et citoyenne aux résultats de l’agro écologie comme combinaison des intérêts économiques et des intérêts écologiques, à travers une utilisation durable des ressources naturelles, à savoir eau, terres et peuplements forestiers (dans ce cas spécifique, la bande de filaos). Les Communes cibles (Sam Notaire, Ndiaréme Limamoulaye, Wakhinane Nimzatt et Yeumbeul Nord), se situent sur la grande côte, partie des “Niayes”, les zones humides côtières du Sénégal. Ces zones constituent des écosystèmes fragiles, riches en biodiversité tout en étant traditionnellement des zones de maraîchage dans un environnement sahélien

Partenaires : L’initiative ECOPAS est promue par CISV (chef de file), en partenariat avec IPSIA (ONG italienne qui opère dans la banlieue de Dakar pour la justice économique et sociale), FONGS (Fédération des ONG du Sénégal), SUNUGAL (Association socioculturelle de co-développement des ressortissants sénégalais en Italie) et HYDROAID (partenaire opérationnel compétent en matière de gouvernance de l’eau).

Financement : Unione Europeenne

IPSIA

Document de synthèse du projet (pdf)

Page publiée le 19 juillet 2019