Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2019 → 2019 → L’effet de la salinité sur l’amandier (Prunus amygdalus)

Editions Universitaires Européennes (2019)

L’effet de la salinité sur l’amandier (Prunus amygdalus)

Ahlem Zrig

Titre : L’effet de la salinité sur l’amandier (Prunus amygdalus)

Auteur (s)  : Ahlem Zrig
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 13.06.2019
Pages : 204

Présentation
La réponse face à la contrainte saline a été étudiée chez trois porte-greffes d’amandier et chez une variété d’amandier doux cv. Mazzetto. Cette étude tend à déterminer le comportement écophysiologique et biochimique chez les trois porte-greffes afin de sélectionner le moins sensible et de comprendre les mécanismes impliqués dans la tolérance induite à la salinité. Par conséquent, les effets de salinité ont été étudiés chez la variété Mazzetto greffée sur deux différent porte-greffes choisis comme étant les moins sensibles, pour déterminer le rôle de greffage dans la transmission des traits de la tolérance à la salinité vers le greffon. La présente étude suggère que l’amandier est une espèce « inclusive » sensible à la salinité. Toutefois le porte-greffe GN15 se montre le moins sensible. En effet, cet hybride montre des faibles accumulations en Na+ et Cl- dans ses feuilles par rapport aux deux autres porte-greffes. Par ailleurs, les diminutions des teneurs foliaires en K+ (faibles rapports K+/Na+) induites par la salinité sont plus importantes chez l’amer et GF677 que chez l’hybride GN15.

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 71,90 en 2019)

Page publiée le 16 octobre 2019