Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2017 → Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour et la réintégration durable au Burkina Faso

2017

Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour et la réintégration durable au Burkina Faso

Burkina Faso

Titre : Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour et la réintégration durable au Burkina Faso

Pays : Burkina Faso

Date : Adoption date 15/05/2017

Objectif
* Objectif général : Contribuer au renforcement de la gestion et gouvernance des migrations et assurer la protection, le retour et la réintégration durable des migrants.
* Objectifs spécifiques : - OS.1 vise à assurer l’assistance et garantir la protection des migrants en transit. - OS.2 vise à soutenir le retour et la réintégration de migrants et les partenaires gouvernementaux dans leurs capacités à fournir une assistance à la réintégration et la protection de migrants vulnérables. - OS.3 vise à sensibiliser les communautés dans les zones à forte émigration et les migrants en route sur les conséquences et alternatives à la migration irrégulière. - OS.4 vise à soutenir les autorités nationales, locales et les partenaires à disposer de données sur les causes de la migration, les flux et les tendances en vue de soutenir la conception de politiques et programmes de développement basés sur des éléments factuels.

Présentation
En tant que pays d’origine et de transit, le Burkina Faso fait face à de nombreux migrants en détresse ainsi que des retournés burkinabés des pays européens et de la sous-région dans le besoin. Afin de contribuer au renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et assurer la protection, le retour et la réintégration durable des migrants, ce projet vise à assurer l’assistance et garantir la protection de 5 800 migrants en transit et soutenir 2 700 retours volontaires vers les communautés d’origine. Il vise également à soutenir la réintégration durable et la protection de 1 900 migrants de retour en partenariat avec les partenaires gouvernementaux. Afin de prévenir les risques et dangers liés à la migration irrégulière, le projet vise également la sensibilisation de 200 communautés dans les zones de forte émigration et 30 000 migrants sur les routes migratoires. Finalement, en vue de soutenir la conception de politiques et programmes de développement basés sur des éléments factuels, il contribue à soutenir les autorités nationales, locales et les partenaires à disposer de données sur les causes de la migration, les flux et les tendances.

Partenaire : International Organization for Migration

Financement
EUTF contribution : EUR 8 300 000

EU Emergency Trust Fund for Africa

Page publiée le 4 septembre 2019