Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2019 → 2019 → Fonctionnement hydriques systèmes endoréiques sahariens - Quantification et réutilisations eaux excédentaires

Editions Universitaires Européennes (2019)

Fonctionnement hydriques systèmes endoréiques sahariens - Quantification et réutilisations eaux excédentaires

Khaled Chaïch

Titre : Fonctionnement hydriques systèmes endoréiques sahariens - Quantification et réutilisations eaux excédentaires

Auteur (s)  : Khaled Chaïch
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 29.03.2019
Pages : 88

Présentation
Les régions naturelles sahariennes se caractérisent par une Pluviométrie ≤ 80 mm/an. L’alimentation en eau de la cuvette de Ouargla est assurée par les forages exploitant les nappes profondes (CT et CI) de minéralisation entre 2 et 8 g/l. La nappe phréatique est alimentée les eaux drainage et assainissement. Elle révèle un niveau statique de 0-11 m, conductivité très élevée (416 mS/cm), le sens d’écoulement Sud -Nord, ainsi qu’une fluctuation annuelle ≥ 0,5 m aux alentours de la zone de rejet . L’étude des flux hydriques à échelle Cuvette (99000 ha) fait ressortir Entrées >87 millions m3 & Capacité Sorties>85 Mm3/an dont. 80% flux évaporatoires s’effectuent Mars-Octobre. Les principales sorties sont l’évapotranspiration sont palmeraie (70 Mm3/an), évaporation plans d’eau (13 Mm3/an) et nappe phréatique (2 Mm3/an). L’étude met en évidence une solution technique de transfert de 130 Mm3/an des eaux excédentaires. Elle propose la réutilisation des eaux en irrigation après traitement au charbon à base de noyaux de dattes. Les premiers résultats de traitement sont très encourageants. La conductivité des eaux de cette nappe réduite de 15 -22%

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 54,90 en 2019)

Page publiée le 18 octobre 2019, mise à jour le 15 février 2020