Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Physiologie de la germination des grains Atriplex halimus L. et Atriplex canescens (Pursh) Nutt. Cas Mostaganem et Oran

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2018)

Physiologie de la germination des grains Atriplex halimus L. et Atriplex canescens (Pursh) Nutt. Cas Mostaganem et Oran

Naha, Fatima

Titre : Physiologie de la germination des grains Atriplex halimus L. et Atriplex canescens (Pursh) Nutt. Cas Mostaganem et Oran

Auteur : Naha, Fatima

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Master en Agronomie Spécialité : Amélioration des Productions Végétales 2018

Résumé partiel
La recherche de plantes plus adaptées à la sécheresse et la salinité est un enjeu fondamental dans les prochaines décennies. Les Atriplex constituent une richesse renouvelable et elles présentent une grande souplesse vis-à-vis les stress abiotiques, elles sont évaluées pour leur usage écologique et alimentaire potentiel. Le travail proposé des deux espèces d’Atriplex, l’Atriplex halimus L. etl’Atriplex canescensconduites sous effet des plusieursstress. Les travaux menés au cours de ce mémoire sur les deux espèces (Atriplex halimus L. et Atriplex canescens (pursh) nutt.), ont conclu à une variabilité dans la réponse des graines aux différents traitements, et ils ont permet d’identifier la physiologie de la germination.
Les résultats obtenus montrent que : La germination des graines d’Atriplex halimus est plus rapide à la lumière elle atteint un taux de100% le quatrième jour. La germination d’Atriplex canescens s’étale sur vingt quatre jours pour atteindre un taux de 83,33 %. Un retard de quatre jours dans la germination et un taux de germination très faible le cinquième jour de 13.33 %. L’obscurité retarde la germination des graines d’Atriplex halimus de 13 jours. Les deux premiers jours la germination marque un taux relativement faible de 10 %. Pour L’Atriplex canescenss la germination marque un retard de quatre jours, c’est au cinquième jour qu’on observe un taux faible de germination de 6.6 %. La germination atteint 80 % les dix huitième jours. Les graines d’Atriplex halimus qui on subi un traitement au froid de quinze et trente jours ne montre aucune réponse favorable où en enregistre des taux faible de germination et un retard dans la germination. Le traitement au froid de trente jours influe négativement la germination des grains d’Atriplex canescens avec un taux de seulement de 16.66%.

Mots clés : Atriplex halimus, Atriplex canescens, lumiére, Obscurité, levée de dormance, stress salin températures, germinatio

Présentation

Version intégrale (1,62 Mb)

Page publiée le 9 novembre 2019