Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2016 → L’effet de deux plantes médicinales (Nigella sativa L. et Salvia Officinale L) sur les bactéries responsables des infections urinaires

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2016)

L’effet de deux plantes médicinales (Nigella sativa L. et Salvia Officinale L) sur les bactéries responsables des infections urinaires

MAHI, EL ALIA

Titre : L’effet de deux plantes médicinales (Nigella sativa L. et Salvia Officinale L) sur les bactéries responsables des infections urinaires

Auteur : MAHI, EL ALIA

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Master en Biologie Spécialité : Valorisation des Substances Naturelles Végétales 2016

Résumé
Notre travail porte sur l’étude de l’activité antibactérienne d’extrait de deux plantes (salvia oficinale.L et Nigella sativa L. L’extraction d’extrait de la partie arienne de Laurus nobilis L, a été réalisée par la méthode d’hydrodistillation. Le test d’activité antibactérienne sur trois souches bactériennes. Les résultats ont montré que l’extrait de feuilles de la sauge a une activité moyenne contre les souches de E. coli et Staphylococcus aureus dans une moyenne de 10,6 ± 1,47 et 10,2 ± 0,63 et avoir un effet positif contre le Pseudomonas aeruginosa avec une moyenne globale de 12,6 ±1,66. En comparaison avec l’extrait de Nigelle ce qui a pour effet d’activité moyenne et moins de la Sauge contre E. coli et Pseudomonas aeruginosa dans une moyenne de 9,97 ± 0,77 et 8,3 ± 0,91 en ce qui concerne la souche Staphylococcus aureus et une moyenne de 10,9 ± 1,07 ces résultats nous montrer l’effet d’extrait de la Sauge vous est plus grand que la Nigelle

Mots clés : plants médicinales, E. coli, Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus aureus

Présentation

Version intégrale (4,17 Mb)

Page publiée le 18 janvier 2020