Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Réponses hydriques et physiologiques du gombo (Abelmoschusesculentus L.) conduit sur substrat bentonisé sous contrainte saline.

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2019)

Réponses hydriques et physiologiques du gombo (Abelmoschusesculentus L.) conduit sur substrat bentonisé sous contrainte saline.

RAHIM GUEALIA, Hasni

Titre : Réponses hydriques et physiologiques du gombo (Abelmoschusesculentus L.) conduit sur substrat bentonisé sous contrainte saline.

Auteur : RAHIM GUEALIA, Hasni

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Doctorat 3éme cycle (LMD) 2019

Résumé
L’objectif de ce travail vise à évaluer les réponses hydrique, physiologique et métabolique des plantes âgées de deux mois du gombo (Abelmoschus esculentus L.) cultivé sur substrat sans et avec bentonite sous contrainte saline. Dans des conditions de stress salin, les plantes développent des mécanismes de défenses très complexes et varient d’une espèce à l’autre, voire d’une variété à l’autre dans la même espèce. Ces mécanismes permettent à la plante d’atténuer et surmonter l’effet toxique du NaCl au niveau de la cellule. L’application du NaCl sur le gombo âgé de deux mois et conduit sur substrat sans bentonite s’exprime par des changements du statut hydrique de la plante, en diminuant le contenu hydrique des feuille et en réduisant le taux de transpiration suite à la fermeture des stomates, ce qui provoque la réduction de l’activité photosynthétique. Sous contrainte saline, les plantes réagissent en synthétisant des osmoticums comme les sucres solubles, la proline et les protéines. Ces composés jouent un rôle important dans l’ajustement osmotique, leur accumulation est un indice de résistance à la salinité. Outre, un stress oxydatif se manifeste, cela se traduit par l’accumulation de peroxyde d’hydrogène et d’une peroxydation lipidique témoignant l’instabilité de la membrane cellulaire, accompagnée d’une accumulation de polyphénols et des flavonoïdes. Les résultats montrent aussi que le Na+ s’accumule davantage dans les racines que dans les feuilles, alors que le Ca++ et le K+ migrent vers le système foliaire. Nos résultats indiquent que l’ajout de bentonite au substrat de culture améliore l’aptitude du gombo à tolérer les concentrations de NaCl croissantes, en accumulant davantage les composés organiques comparativement au substrat sans bentonite ; ce qui explique le maintien de la turgescence cellulaire, appréciée par les teneurs relatives en eau sous tous les traitements salins. Par ailleurs, sous la concentration modérée (100 mM) en NaCl, les plantes cultivées sous substrat bentonisé aux deux doses montrent une certaine résistance, cela est justifié à travers les valeurs de l’indice de sensibilité relative à la salinité (I.S.R.S) moins importantes comparativement à celles enregistrées pour les plantes cultivées sous substrat sans bentonite.

Mots clés : Gombo, NaCl, Bentonite, Etat hydrique, Stress oxydatif, Marqueurs métaboliques du stress, ISRS.

Présentation

Version intégrale (2,21 Mb)

Page publiée le 25 octobre 2019