Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Effet du stress salin sur la germination et la croissance de deux variétés de quinoa (Chenopodium quinoa Willd) in vitro

Université Kasdi Merbah Ouargla (2018)

Effet du stress salin sur la germination et la croissance de deux variétés de quinoa (Chenopodium quinoa Willd) in vitro

Kateb Kabdi leila ; Maamoun Ichrak

Titre : Effet du stress salin sur la germination et la croissance de deux variétés de quinoa (Chenopodium quinoa Willd) in vitro

Auteur : Kateb Kabdi leila ; Maamoun Ichrak

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : MASTER ACADEMIQUE Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie 2018

Résumé
Ce travail consiste a étudier l’influence du stress salin par différentes concentrations de NaCl (0,75,150,300 et 450mM) sur la germination in vitro du quinoa (Chenopodium quinoa Willd) et ce sur certains aspects physiologiques afin d’établir la sélection variétale entre les deux variétés GIZA et Q102. Cette phase de germination s’est déroulée durant 7 jours. Les résultats font apparaître une haute tolérance de nos graines sous stress salin même d’ordre très élevé. La deuxième étape, consiste à déterminer le comportement du quinoa en induisant un stress salin par l’application des mêmes concentrations de NaCl utilisées pour l’essai de germination sur les jeunes plantules en phase de croissance âgées de 40jours durant une semaine. Cette étude a été menée dans des pots dans les conditions semi contrôlés de la serre de l’exploitation, afin de mettre en évidence la réponse morpho-physiologique de la variété GIZA. Le sel ne semble pas affecter la croissance en hauteur des tiges, des racines, ainsi que la teneur en eau. La teneur relative en eau est par contre stimulée par la salinité. L’accumulation de proline et la teneur en chlorophylle a,b et ab des feuilles ne traduit également aucun effet négatif du sel, tandis que l’accumulation des sucres solubles totaux a été très hautement significative, ce qui suggère que la variété du quinoa étudiée peut tolérer le sel en accumulant les sucres solubles totaux.

Présentation

Version intégrale (0,98 Mb)

Page publiée le 12 octobre 2019