Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2013 → ETUDE PHYTOCHIMIQUE ET ACTIVITES BIOLOGIQUES D’UNE PLANTE DE LA REGION DE M’SILA Mentha pulegium L.

Université Mohamed Boudiaf M’sila (2013)

ETUDE PHYTOCHIMIQUE ET ACTIVITES BIOLOGIQUES D’UNE PLANTE DE LA REGION DE M’SILA Mentha pulegium L.

SAKER, Imane

Titre : ETUDE PHYTOCHIMIQUE ET ACTIVITES BIOLOGIQUES D’UNE PLANTE DE LA REGION DE M’SILA Mentha pulegium L.

Auteur : SAKER, Imane

Université de soutenance : Université Mohamed Boudiaf M’sila

Grade : Master Académique FILIERE : BIOLOGIE OPTION : ANALYSES BIOCHIMIQUES 2013

Résumé
Le présent travail a pour l’objectif d’effectuer une étude phytochimique et d’évaluer l’activité antioxydante et analgésique de la plante Mentha pulegium L. Une série des tests préliminaire a été montré la présence des différents métabolites secondaires. L’extraction des polyphénols et des flavonoïdes a été réalisé par deux méthodes à savoir : Soxhlet et Markham. Les résultats obtenus ont montré que parmi les quatre extraits, l’EBr représente le rendement le plus élevé 17.16%. L’analyse e ces extraits par CCM a révélé la richesse des extraits EBr et EAc en composés phénoliques, ce qui confirme les résultats du dosage des polyphénols par la méthode de Folin-Ciocalteu, ou les teneurs sont respectivement 180,09±12,12 et 244,38±15,48 mg EAG/g M.S. par contre le dosage des flavonoïdes par la méthode d’Alcl3 a montré que les extraits ECh et EAc ont les teneurs les plus élevées respectivement 41,57±1,8 mg EQ/g M.S. L’évaluation d’activité antioxydante par la méthode de DPPH a montré que les extraits polaires EBr et EAq sont les plus actifs comme des piégeurs des radicaux libres ou les IC50 sont respectivement 24±5,65 et 22±2,82. L’activité analgésique a été testé sur des rats Wistar albinos, les résultats ont montré que la dose 100 mg/kg de la plante a un effet analgésique plus important que celui de paracétamol statistiquement significatif avec un pourcentage d’inhibition 71,18%.

Présentation

Version intégrale (1,30 Mb)

Page publiée le 15 février 2020