Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2018 → Détection de QTL de recombinaison chez le blé dur

SupAgro Montpellier (2018)

Détection de QTL de recombinaison chez le blé dur

Girodolle Johanna

Titre : Détection de QTL de recombinaison chez le blé dur

Auteur : Girodolle Johanna

Etablissement de soutenance : SupAgro Montpellier

Grade : Ingénieur agronome Amélioration des Plantes et Ingénierie végétale Méditerranéenne et Tropicale – APIMET 2018

Résumé
L’efficacité de la sélection dépend souvent de l’aptitude à recombiner rapidement des traits d’intérêt pour générer de nouvelles variétés performantes et adaptées aux attentes des agriculteurs. La découverte de QTL responsables de variations du taux de recombinaison peut donc susciter un intérêt important de la part des sélectionneurs. Cependant, la complexité de mesure de ce trait diminue fortement la puissance de détection de gènes impliqués dans une telle variation. A partir de 9134 marqueurs SNP séquencés par capture ciblée chez 231 RIL de blé dur issues d’un croisement semi diallèle entre quatre parents, notre travail a abouti à l’identification de deux QTL de recombinaison sur les chromosomes 1A et 1B. Ces deux zones sont cohérentes avec les résultats de détection QTL effectuées chez le blé tendre. Deux des quatre parents utilisés sont porteurs chacun d’un des deux allèles induisant une augmentation du taux de recombinaison. Un travail de modélisation a également permis de calculer une estimation approximative du facteur de différence des taux de recombinaison associés aux allèles de ces loci. Il devra cependant être poursuivi pour obtenir une formulation plus précise de cet estimateur.

Mots-clés : Recombinaison ; Crossing over ; Méiose ; Variation génétique ; Apimet ; Qtl

Présentation

Page publiée le 27 septembre 2019