Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2018 → Effet d’un relief collinaire sur les flux surface-atmosphère : analyse expérimentale et modélisation

SupAgro ; Agroparistech ; Université de Montpellier (2018)

Effet d’un relief collinaire sur les flux surface-atmosphère : analyse expérimentale et modélisation

Dhouib Mariem

Titre : Effet d’un relief collinaire sur les flux surface-atmosphère : analyse expérimentale et modélisation

Auteur : Dhouib Mariem

Etablissement de soutenance : SupAgro ; Agroparistech ; Université de Montpellier

Grade : Master 2018

Résumé
La zone méditerranéenne est considérée comme une des zones les plus vulnérables au changement climatique avec des baisses importantes de précipitations et une augmentation de la pression anthropique. Pour les prochaines années, le grand défi des pays méditerranéens est de mettre en place des stratégies de gestion des ressources en eau afin de satisfaire la demande alimentaire croissante et le maintien de la population locale. Dans ce contexte, une bonne estimation des besoins en eau des plantes via une meilleure connaissance des échanges de masse et d’énergie entre le sol et l’atmosphère est primordiale. La modélisation de ces échanges a été faite avec succès dans les conditions des terrains plats. Cependant, peu d’études se sont intéressées aux conditions des reliefs collinaires,structures dominantes sur le pourtour méditerranéen. Dans la lignée de précédents travaux, le but de ce projet est d’approfondir la compréhension des processus de transfert d’énergie dans un bassin versant collinaire en Tunisie. L’analyse des variables météorologiques a montré que ces dernières sont principalement sous le contrôle de la saisonnalité. Cependant, les flux d’énergie sont sensibles aux conditions d’occupation du sol et de la direction du vent avec des valeurs des flux beaucoup plus importantes en conditions de vent descendant (ici vent Nord-ouest). Cette variation en fonction de la direction du vent est expliquée par une variation de la résistance aérodynamique,via la longueur de rugosité mécanique qui prend des valeurs plus fortes en conditions de vent descendant. Par la suite, une analyse de l’ordre d’importance des différentes variables (météorologiques et aérodynamiques) a été mise en place grâce à la méthode d’arbre de régression CART. Cette étape a confirmé que la direction du vent intervient dans la variabilité des flux mais reste la variable la moins importante. Le rayonnement global Rg est la première variable explicative de cette variation.

Mots-clés : Région d’altitude ; Bilan énergétique ; Topographie ; Vent ; Résistance au vent  ; Colline ; Arbre de régression

Présentation

Page publiée le 25 septembre 2019