Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2018 → Gouvernance et gestion de l’eau dans le bassin versant du Reraya : province d’Al Haouz, Maroc : étude des impacts des activités humaines et du réchauffement climatique sur l’agriculture et la gestion d’infrastructures hydrauliques depuis 1920

SupAgro ; Agroparistech ; Université de Montpellier (2018)

Gouvernance et gestion de l’eau dans le bassin versant du Reraya : province d’Al Haouz, Maroc : étude des impacts des activités humaines et du réchauffement climatique sur l’agriculture et la gestion d’infrastructures hydrauliques depuis 1920

Le Roux Hoel

Titre : Gouvernance et gestion de l’eau dans le bassin versant du Reraya : province d’Al Haouz, Maroc : étude des impacts des activités humaines et du réchauffement climatique sur l’agriculture et la gestion d’infrastructures hydrauliques depuis 1920

Auteur : Le Roux Hoel

Etablissement de soutenance : SupAgro ; Agroparistech ; Université de Montpellier

Grade : Master Eau et Société 2018

Résumé
Le bassin versant de l’oued Reraya (province d’Al Haouz, Maroc) est caractérisée par une grande diversité d’acteurs impliqués dans la gouvernance et la gestion de l’eau. Ces dernières ont profondément évolué depuis la période du Protectorat Français au Maroc dans les années 1920, notamment en raison de la remise en question des droits d’eau ancestraux, de la rénovation et de la construction d’un grand nombres d’ouvrages hydrauliques et enfin de la mise en place de nouvelles politiques agricoles. Cette période marquante de l’histoire du Maroc continue, encore aujourd’hui, d’influencer la gestion de l’eau et les dynamiques agricoles. La construction d’une gouvernance de l’eau après l’Indépendance s’est accompagnée de la définition d’un nouveau cadre légal en 1995 et de l’apparition de multiples acteurs agissant à différentes échelles, du bassin versant au douar. Entre décentralisation de la gestion de l’eau, développement économique et aléas climatiques, les acteurs de la gouvernance l’eau cherchent à coordonner leurs missions mais obtiennent des résultats mitigés. Afin de répondre à ces problématiques, les institutions locales de gestion de l’eau se transforment et s’adaptent en fonction du contexte climatique, économique et social

Mots-clés : Ressource en eau ; Bassin versant ; Gestion des ressources ; Agriculture ; Changement climatique ; Politique ; Gouvernance ; Maroc - Sud-est, al haouz

Présentation

Page publiée le 26 septembre 2019