Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2016 → Etude de Réalisation d’un Projet de 100 Chèvres Laitières avec Transformation Fromagère

Université 8 mai 1945 de Guelma (2016)

Etude de Réalisation d’un Projet de 100 Chèvres Laitières avec Transformation Fromagère

Douakha Meryem, Saber Assia

Titre : Etude de Réalisation d’un Projet de 100 Chèvres Laitières avec Transformation Fromagère

Auteur : Douakha Meryem, Saber Assia

Université de soutenance : Université 8 mai 1945 de Guelma

Grade : Master Sciences de la Nature et de la Vie 2016

Résumé
L’objectif de notre étude consiste à projeter, afin de réaliser une exploitation d’élevage de 100 chèvres laitières de race Saanen dans la région de Guelma, précisément dans la plaine de la Seybouse à potentialités hydro-pédologiques et fourragères favorables, visant la production et la promotion du fromage comme produit principal, la viande comme produit secondaire, et éventuellement le lait de consommation. La gestion du troupeau laitier est organisée équitablement en 3 lots de femelles, correspondant aux 3 stades de lactation (début, milieu et fin). Ce qui permettrait une production de qualité, régulière et continue en lait, fromage et cabris, durant l’année pour l’approvisionnement du marché, et des recettes financières permanentes pour l’exploitant. Ainsi un rythme repro-productif utilisant les traitements hormonaux et la lutte contrôlée, de 4 mises-bas et donc 4 lactations synchronisées en 3 ans, a été adopté. L’acquisition temporelle des chevrettes gestantes à la fin de leur 3ème mois, avec leurs mâles (2 par lot de femelles), a été projetée selon les dates de démarrage des lactations prévues respectivement pour les 1er janvier, 15 mars et 1er juin 2017 pour les 1er, 2ème et 3ème lots. L’échelonnement temporel et l’évolution prévisionnelle des différents produits projetés aboutira au bout de l’année 2018 de croisière, à la production de : 162 naissances dont 81 chevreaux et 81 chevrettes ; 94500 kg de lait (soient 91747,5 litres) ; 8954,1 Kg de fromage dont 4587,1 kg de pâte molle croûte fleurie et 4367 kg à pâte pressée non cuite ; et de 144 cabris vendus dont 72 chevreaux et 72 chevrettes à l’âge de 6 et 7 mois. La stratégie fourragère et alimentaire adoptée et projetée pour nourrir ces animaux a été établie tenant compte du calendrier fourrager proposé, du calcul des besoins et des apports alimentaires des animaux, et de la détermination de la sole fourragère selon les types de fourrages retenus, laquelle est estimée pour l’année de croisière à environ 18 ha, dont moins de 3 ha en luzerne. En effet, une chèvre de race Saanen et sa suite, aura besoin en moyenne par an de : 0,18 ha de sole fourragère et de 3,39 qx en aliments concentrés, dont 2,53 qx d’orge en grains et 0,86 ql en concentré formulé à base d’orge (81%) et de tourteau de soja 44 (19%). Par ailleurs, en plus de la chèvrerie à stabulation libre et de la fromagerie, d’autres infrastructures sont proposés tels que la salle de traite et l’aire d’attente, le hangar pour stockage des aliments et le bureau. La concrétisation du dit projet pilote et fédérateur, aura sans doute plus d’un impact dans la région de Guelma à fortes potentialités d’élevage non valorisées, tant sur le plan technique que socio-économique.

Présentation

Version intégrale (3,11 Mb)

Page publiée le 17 janvier 2020