Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Contribution à l’étude de la biologie florale de l’olivier (Olea europea)

Université Abderrahmane Mira de Bejaia (2018)

Contribution à l’étude de la biologie florale de l’olivier (Olea europea)

Chaibi, Nabila ; Medjani, Thinhinane

Titre : Contribution à l’étude de la biologie florale de l’olivier (Olea europea)

Auteur : Chaibi, Nabila ; Medjani, Thinhinane

Université de soutenance : Université Abderrahmane Mira de Bejaia

Grade : Master Option : Biodiversité et Sécurité Alimentaire 2018

Résumé
L’étude de la biologie florale de trois variétés d’olivier, au niveau de la collection oléicole de l’NRAA (oued Ghir), nous a permet d’arriver aux résultats suivants : La floraison débute le 11 avril pour la variété Takesrit, qui est la variété la plus précoce, avec une durée de 26 j, pour se termine le 09/05/2018 pour l’oléastre qui est la variété la plus tardive, avec une durée de 12 j. La période de floraison présente des similitudes entre les différentes compagnes agricoles, par contre le début et la fin de floraison présentent des fluctuations Le taux de nouaison est proportionnel à la fertilité florale, puisqu’ils sont élevé chez la variété Takesrit et faible chez la variété Chemlal. La fertilité pollinique atteint un taux élevé pour la variété sauvage, et un taux moyen de pour la variété Takesrit. En revanche la variété Chemlal se caractérise par l’absence totale des grains de pollen, et présente un taux de fertilité nul. Au cours de cette étude nous avons réussi à observer les différentes étapes de la formation du grain de pollen, en débutant le processus à partir de la cellule mère. Nous avons également rencontrés quelques anomalies méiotiques (la cytomexie, les triades et les micronoyaux). Celles-ci pourrait expliquer la stérilité pollinique de la variété Chemlal

Présentation

Version intégrale (5,17 Mb)

Page publiée le 11 octobre 2019