Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2018 → Logiques et potentiels de diffusion de l’agroécologie pour une contribution aux enjeux territoriaux de l’arrière pays imédiat de Rabat, Maroc

ISTOM - Ecole supérieure d’agro-développement international (2018)

Logiques et potentiels de diffusion de l’agroécologie pour une contribution aux enjeux territoriaux de l’arrière pays imédiat de Rabat, Maroc

GRIPPON, Félix

Titre : Logiques et potentiels de diffusion de l’agroécologie pour une contribution aux enjeux territoriaux de l’arrière pays imédiat de Rabat, Maroc

Auteur : GRIPPON, Félix

Etablissement de soutenance : ISTOM - Ecole supérieure d’agro-développement international

Grade : Ingénieur : ISTOM : Angers 2018

Résumé
"L’arrière-pays de Rabat au Maroc, traditionnellement agro-sylvo-pastoral, est secoué par des perturbations qui menacent directement la prospérité de la société rurale. Loin de bénéficier de potentiels effets d’entrainements économiques provenant de la capitale, ce territoire est en proie à l’étalement urbain par la ville, qui considère son arrière-pays comme une réserve foncière pour son expansion. Des citadins à la recherche d’activités de loisirs investissent dans le foncier et participent au morcellement des terres, compromettant le maintien de l’agro-sylvo-pastoralisme dans la zone. La pression sur le foncier augmente et l’équilibre entre la céréaliculture, le pastoralisme et les terres de parcours est rompu. Ce processus mène au surpâturage, en partie responsable de la dégradation des ressources naturelles. Face à ces perturbations, l’exode rural s’accélère. Situé dans une position sociale délicate entre l’urbain et le rural, un mouvement émergeant, l’agroécologie, résonne comme un écho des doutes exprimés par les consommateurs envers les systèmes alimentaires en place. Dans le cadre des recherches menées par le LITOPAD, la présente étude se donne pour objectif d’analyser les formes de contribution de l’agroécologie aux enjeux de ce territoire déstabilisé. Dans une démarche inductive et itérative, l’étude positionne tout d’abord les logiques d’action des producteurs qui se revendiquent de l’agroécologie dans le territoire. Puis, elle rend compte de l’ambivalence de ce mouvement dans sa contribution aux enjeux territoriaux. Enfin, le contraste entre l’agroécologie et les pratiques agricoles qui composent le système agraire invite à questionner les potentiels de diffusion de l’innovation dans la zone d’étude."

Mots Clés : AGROECOLOGIE / ANTHROPOLOGIE / COLLECTIVITE TERRITORIALE / INNOVATION AGRICOLE / MAROC

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 4 octobre 2019