Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2018 → Les palmiers Borassus aethiopum et B. akeassii dans l’Ouest du Burkina Faso : répartition, usages actuels et histoire de la mise en culture

Muséum national d’histoire naturelle en cotutelle avec l’Université Nazi Boni (Burkina Faso) 2018

Les palmiers Borassus aethiopum et B. akeassii dans l’Ouest du Burkina Faso : répartition, usages actuels et histoire de la mise en culture

Bene Ali

Titre : Les palmiers Borassus aethiopum et B. akeassii dans l’Ouest du Burkina Faso : répartition, usages actuels et histoire de la mise en culture

Auteur : Bene Ali

Université : Muséum national d’histoire naturelle en cotutelle avec l’Université Nazi Boni (Burkina Faso)

Discipline : Ecologie

Sous la direction de : Anne Fournier.

Résumé
Borassus aethiopum et B. akeassii sont deux espèces de palmiers rôniers à intérêt alimentaire, économique et patrimonial (vin de rônier, vannerie, construction, fêtes, rituels…) que l’on trouve notamment dans le sud-ouest du Burkina Faso. Cette région abrite de nombreuses sociétés qui ont chacune leurs traits culturels propres. Ces sociétés locales semblent s’être transmis des savoirs locaux au sujet de ces espèces, tant spontanément que sous l’impulsion des autorités coloniales qui ont encouragé leur plantation. Cette thèse interdisciplinaire se propose d’identifier les facteurs sociaux et environnementaux qui déterminent la répartition actuelle et sont susceptibles d’influencer l’évolution future des deux espèces. La répartition, les caractéristiques écologiques et les usages locaux actuels de ces deux palmiers seront étudiés sur le terrain à plusieurs échelles spatiales. Les changements de répartition et éventuellement d’usage des deux rôniers depuis l’époque coloniale seront retracés par des recherches dans les archives et par des enquêtes de terrain. L’objectif est de comprendre la dynamique en cours des palmiers rôniers en lien avec le contexte environnemental, économique, politique et idéologique passé et présent. Trois volets d’activités seront mis en œuvre : l’ethnohistoire et la chorologie des rôneraies dans l’Ouest du Burkina Faso, l’ethnoécologique et l’ethno-historique locales des rôneraies, et l’autoécologique et la dynamique des peuplements de rônier à l’échelle locale.

En préparation depuis le : 28-11-2018 .

Source : Theses.fr

Page publiée le 7 octobre 2019