Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Gestion des ressources pastorales et des petits barrages du Nord de la Côte d’Ivoire. Régimes fonciers coutumiers en mutation et relations agriculteurs-éleveurs (approche sociologique)

Université d’Orléans (2000)

Gestion des ressources pastorales et des petits barrages du Nord de la Côte d’Ivoire. Régimes fonciers coutumiers en mutation et relations agriculteurs-éleveurs (approche sociologique)

Coulibaly Amara

Titre : Gestion des ressources pastorales et des petits barrages du Nord de la Côte d’Ivoire. Régimes fonciers coutumiers en mutation et relations agriculteurs-éleveurs (approche sociologique)

Auteur : Coulibaly Amara

Etablissement de soutenance : Université d’Orléans

Grade : DEA : Environnement : Temps, Espaces, Sociétés (ETES) 2000

Résumé
Il y a une vingtaine d’années le Gouvernement ivoirien s’est engagé dans une politique de sédentarisation des éleveurs transhumants, originaires principalement du Mali et du Burkina Faso. Cette politique s’est concrétisée par la création d’infrastructures et de ressources pastorales explicitement destinées aux éleveurs étrangers. La gestion de ces ressources pastorales procédait de règles nouvellement introduites par la Société de Développement des Productions Animales (SODEPRA) et ce, au détriment des régimes fonciers des populations autochtones d’agriculteurs. La juxtaposition des règles de la SODEPRA et des principes fonciers coutumiers a entraîné un flou juridique dans la gestion des ressources. Elle a également provoqué des conflits entre éleveurs et agriculteurs, ainsi que des clivages sociaux dans les villages concernés

Mots Clés : Politique agricole Système foncier Gestion des ressources naturelles Conflit social Eleveur Réforme agraire Elevage pastoral Barrage Agriculteur Sédentarisation Intégration sociale Pastoralisme Droit coutumier Aménagement pastoral Droit foncier rural Politique pastorale Régime foncier coutumier

Centre IST Regards

Page publiée le 21 novembre 2019